mardi 14 août 2018

Sport et détente à Trencin

Trencin - Milochov
45 km

Ce matin nous visitons la vieille ville de Trencin, nous ne montons pas au château, mais profitons des places et rues piétonnes autour des églises, portes, synagogue et autres monuments intéressants. Après cette visite culturelle et une bonne glace « de Paris », nous allons au parc aquatique où nous pique-niquons entre deux descentes de toboggans. Nous buvons nos cafés au soleil, allongés dans des poufs, bref, c'est un bon moment de relaxation jusque vers 15h.

Nous retournons au camping récupérer nos vélos et reprenons la route contents de cette sympathique étape. Il existe quelques morceux de pistes cyclables le long de la rivière Vah ou de son canal, mais souvnt, c'est un chemin, alors nous empruntons l'agréable route 507. Nous parcourons avec très peu de pauses, les 45 km jusque chez Eva et sa famille, membres du réseau warm shower, qui nous accueillent dans leur maison complètement refaite à neuf.

Amielle en voyant la chambre qui nous est prêtée dit que « ça ressemble à l'hôtel ! ».
Nous discutons avec Eva de voyage à vélo avec des enfants, ils ont 3 jolis blonds en bas âge...









lundi 13 août 2018

Château de Trencin

Piestany – Trencin
55 km

L'eau de la piscine s'est bien rafraîchie dans la nuit, et après quelques exercices sur le trampoline et un plongeon nous repartons frais et en pleine forme le long de la rivière Vah. Toujours sur une piste cyclable toute neuve, nous « avalons » les 25 km jusqu'à Zelena Vode. Et nous voici de nouveau au bord d'un lac aménagé, à la plage. Avec les petits barrages et retenues d'eau, il y a de nombreux aménagements pour la pêche, la plage ou des activités nautiques. Nous croisons aussi beaucoup de slovaques en VTT, cela donne l'impression d'un pays jeune et sportif.

Après quelques heures de baignade, nous décidons de continuer 25 km supplémentaires pour atteindre la ville de Trencin et son château. Au bout de quelques centaines de mètres, je crève de nouveau, toujours la roue arrière. Heureusement un vélociste à 800 m est encore ouvert. Il agrandit avec une perceuse le trou pour pouvoir faire passer une grosse valve de chambre à air, car celles avec petite valve sont inexistantes en Slovaquie. Du coup il peut changer cette chambre à air défectueuse, ajouter un fond de roue, et nous espérons maintenant que la réparation va tenir.

Il est 18h et il nous reste toujours ces 25 km à parcourir, nous les faisons tranquillement sur la route 507, à la campagne et à l'ombre des arbres ; nous croisons de nombreux cyclistes qui attendaient cette heure moins chaude pour sortir. Au coucher du soleil, nous atteignons la jolie ville de Trencin, dominé par un château fort et traversée par la rivière Vah : le paysage mérite quelques photos.

Après près d'une soixantaine de kilomètres aujourd’hui, nous arrivons bien fatigués dans un petit camping idéalement placé sur une presqu’île au pied du château. L'accueil est sympa, on nous aide à commander des pizzas qui nous sont livrées juste après la douche. Nous admirons le château mis en lumière tandis que les filles rêvent de l'aquaparc aperçu à 200 mètres du camping.






Château de Trencin



Vue depuis notre tente...

dimanche 12 août 2018

Le long de la Vah

Trnava – Piestany
45 km
Énorme cheese-cake maison au petit déjeuner offert par nos hôtes, Jan dit ironiquement que c'est excellent pour la diététique du cycliste ! Nous rangeons nos sacoches tandis que les filles plongent de nouveau dans la piscine ou bien joue avec la jeune chienne de la famille. Et repartons en compagnie de Jan pour quelques kilomètres à travers la vieille ville de Tranava entourée de murailles.

Nous quittons Jan à côté d'un magasin de sport au nom bien connu en France, Déca... nous saluons notre hôtes et achetons de nouvelles rustines pour éviter les désagréments de la veille. Nous quittons Trnava par une route de campagne qui traverse les champs de tournesols pour rejoindre la rivière Vah que nous allons longer plusieurs jours.

Pique-nique dans un parc au bord de la rivière avant de repartir par la piste cyclable qui devient un chemin au bout de quelques kilomètres. La progression est plus difficile mais nous sommes contents de pédaler dans la nature. Nous sortons de la forêt pour aller nous ravitailler en eau dans un café et boire un soda.

La piste cyclable bitumée reprend pour les 10 derniers kilomètres, de nombreux pêcheurs tentent leur chance dans la rivière très large car sûrement ralentie par un barrage que nous n'avons pas vu. Enfin nous arrivons au camping à l'entrée de la ville de Piestany. Accueil sympa, piscine, grand plat de pâtes, grosses chopes de bière tchèque, bref une soirée parfaite pour la famille cyclo !












samedi 11 août 2018

La famille cyclo passe à la télé

Pendant que nous pédalons en Slovaquie, un sympathique petit reportage sur nos aventures a été diffusé sur BFM TV, à revoir en suivant le lien:🎥


https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/les-aventuriers-de-l-ete-les-vacances-a-bicyclette-de-la-famille-floch-1094290.html

Les rencontres imprévues des voyages à vélo

Dubovà – Trnava
25 km

Sur le terrain voisin, les invités arrivent, le barbecue se met en route et une structure gonflable distrait les enfants. Ils viennent nous proposer d'assister à une messe que le curé va donner pour leur petit groupe dans la forêt. Ce dernier joue de la guitare pour ses fidèles. Puis, pendant que les enfants s'amusent, les adultes discutent de la bible.

C'est intéressant mais ce qui nous occupe c'est la réparation de notre pneu crevé, sans chambre à air neuve, ni rustines. Je tente de réparer avec de la colle pour tissu synthétique et du scotch, mais ça ne tient pas une minute. Un invité du champ voisin part chez lui voir s'il n'a pas une chambre à air disponible, finalement il a été au seul vélociste à proximité, à 10 km, où il a acheté les dernières chambres... malheureusement les valves ne sont pas adaptées !

Quelle guigne, nous allons au garage automobile du village prévenu par un autre invité. Un jeune garagiste répare méticuleusement la roue en collant d'immenses rustines sur 3 trous ! C'est bon, c'est gonflé, ça tient, ça va rouler !

Nous passons un peu de temps avec nos nouveaux amis, bénéficions de leur repas copieux et repartons en milieu d'après-midi après les avoir remerciés.

L'étape est courte jusqu'à Trnava, Céline a sollicité un WS (un membre du réseau warm shower, hébergeur de cycliste). L'itinéraire est tranquille et vallonné, toujours au milieu des vignes et aussi de champs de tournesol. La famille qui nous accueille en fin de journée vit dans une belle maison, avec un potager bien garni et... une piscine où les filles plongent toujours pleines d'énergie ! La chance est revenue !

Ils nous invitent à dîner, nous discutons voyage à vélo bien entendu et aussi de la situation politique de la Slovaquie suite aux récentes manifestations contre le 1er ministre soupçonné d'être derrière le meurtre d'un journaliste...



vendredi 10 août 2018

Pneu increvable, crevé!

Bratislava – Dubovà
30 km

Réveil et direction la plage pour les enfants et moi tandis que Céline part au magasin de sport tout proche pour un dévoilage de roue (tordue dans l'avion) et quelques menus achats. Elle revient bredouille, le magasin est en travaux. Nous pédalons quelques kilomètres et tombons sur un vélociste qui remet la roue avant de Titouane bien droite. Nous lui achetons un nouveau casque pour Fantine et reprenons la route. Nous traversons Pezinok où nous pique-niquons dans le grand parc du château aux arbres donnant de la fraîcheur très agréable par cette journée caniculaire, si bien que nous faisons une bonne sieste pendant que les filles lisent « les royaumes de feu ». Après Modra, il y a toujours beaucoup de circulation bien que nous nous éloignons de la capitale, et nous ne trouvons pas de petites routes entre les vignes.

En fin d'après-midi, c'est la crevaison ! Pneu arrière increvable à plat. Je dois réparer, 1ère mauvaise surprise, nous avons oublié nos chambres à air de rechange à Pau. 2ème mauvaise surprise, cela fait plusieurs années que nous n'avions pas crevé, et nos rustines ne sont plus très efficaces !

La réparation tient quelques kilomètres jusqu'au village de Dubovà. Mais nous n'irons pas plus loin, tant pis pour le château à 3 km ! Céline a commencé à planter la tente sur un espace vert quand un gars nous aborde et nous propose de venir planter la tente dans son jardin. En fait il a construit une petite baraque sans eau ni électricité où il cultive quelques tomates, sur la hauteur du village, il nous ouvre le portail et redescend chez lui au village.

Pendant que nous plantons la tente, les voisins nous abordent, ils préparent une « kinder party » pour le lendemain sur le terrain d'à côté et nous y invite. Ce soir il font la mise en place. L'orage gronde, nous nous réfugions sous la tente et nous endormons malgré de terribles coups de tonnerre !


une baraque pleine de souvenirs de voyages

jeudi 9 août 2018

Slovaquie Jour 1

Petronnel – Bratislava
48 km

Tout est calme dans le camping, mais comme je me suis endormi vers 23 h la veille, je me réveille à 6h30 et commence le montage des vélos silencieusement. A 10h30, les vélos sont prêts et le petit déjeuner avalé. Nous laissons nos valises vides à l'accueil, que nous récupérerons la veille de notre départ.

Premiers tours de pédales et nous traversons le Danube à Bad Deutsch, en direction d'un joli château : le schloss Hof. Nous avons le vent de face et il fait très chaud ; dans les jardins du château, les filles jouent à s'asperger avec les gourdes, nous pique-niquons à l'ombre avant de repartir vers la frontière. Une passerelle pour vélo (surnommée le pont Chuck Norris par les slovaques mais sans raison évidente...) au dessus de la rivière Morava et nous voici en Slovaquie pour 3 semaines !

L'eurovélo n°13, dite du rideau de fer car elle traverse l'Europe sur cette ligne en utilisant souvent d'anciennes pistes de gardes frontières ; passe au pied des ruines du château fort de Devin, longe la rivière jusqu'au Danube, et enfin nous arrivons à Bratislava. A l'entrée de la capitale, une aire de jeu avec tyrolienne et petit bassin pour se tremper les pieds, nous y faisons une pause et reprenons de l'énergie avec du jus de mandarine et des glaces. Il fait au moins 35°C !

Il faut ensuite traverser Bratislava que nous visiterons plus tranquillement en fin de voyage, pour atteindre, au nord, un vaste lac aménagé en espace de loisirs avec plages et activités nautiques: Zlaté Piesky, nous y plantons la tente au camping avant d'aller piquer une tête.

Franchissement du Danube

En Slovaquie!



Château de Devin

mercredi 8 août 2018

Bientôt la Slovaquie!

Pau – Petronnel

Slovaquie jour 1, ou presque, réveil à l'aube pour entasser valises et enfants dans la voiture, nous n'avons rien mis sur le toit, alors à l'intérieur nous sommes très serrés. Arrivés à l'aéroport de Toulouse, nous avons nos petites habitudes, je laisse Céline, les enfants et tous les bagages au dépose minute et vais garer la voiture à Blagnac. Puis nous nous retrouvons à l'espace jeux pour enfants. Ensuite c'est l'enregistrement des bagages, et le passage des contrôles ; une collation et à midi nous décollons pour Bruxelles.

A peine le temps d'avaler 2 menus enfants et le reste du pique-nique au restaurant Belgorama de l'aéroport de Bruxelles, de s'amuser avec quelques jeux de l'aéroport et nous redécollons vers Vienne. Les autrichiens ne nous déçoivent pas : dans l'aéroport de Vienne, il y a une gare facilement accessible avec nos bagages sur des chariots. Dans le train, il y a aussi suffisamment de place et nous roulons jusqu'à Petronnel. Le camping est à 200 m de la gare, c'est parfait, nous reconnaissons les lieux, nous y étions passés en 2009, lorsque nous longions le Danube sur l'eurovélo 6 (aventures à lire sur le présent blog).

En début de soirée, tout s'est bien déroulé, nous mangeons au resto du camping, entre autre, leur escalope panée, spécialité autrichienne dont il n'y a quand même pas de quoi se vanter... et notre 1ère nuit sous la tente, à quelques kilomètres de la frontière slovaque, et quelques centaines de mètres du Danube !