dimanche 26 juillet 2009

Le 14 juillet



XXX - Paussau,


Au matin du 14 juillet, je reste dans mon lit douillet, la musique qui marche au pas cela ne me regarde pas!

Aujourd’hui, personne ne nous aura souhaité bonne fête. Bon, y a-t-il une fête nationale en Allemagne? Nous ne savons même pas. Le petit déjeuner dans le jardin de Mme Zigl est agrémenter de pâtisseries que nous allons acheter à 50 de chez elle. Elle est partie tôt ce matin et nous a laissé sa maison ouverte…
Nous insistons sur les pâtisseries (c’est-à-dire que nous retournons en acheter pour la journée) car jusqu’à présent, les Konditorei sont nombreuses, mais les pâtisseries de piètre qualité. Ici, un régal à la framboise ou à l’amande, et même des pains au chocolat très corrects!
L’étape est très agréable, le Danube reste dans un décor naturel jusqu’à quelques km avant Passau avec un barrage hydro électrique immense puis une série d’usine et de zones commerciales. Passer l’entrée (assez longue) de la Ville, nous arrivons vers les quartiers anciens où deux affluents du Danube viennent le gonfler.
Le camping, à 1 km du centre, avec seulement un espace pour les tentes (nous sommes entre cyclotouristes) est magnifique.


Trempette et direction, à pied, la dernière ville-étape allemande pour une visite de soirée, petit resto en terrasse dans une rue piétonne (Céline prend l’escalope panée qui est au menu de tous les resto bavarois…); Passau, centre historique, est agréable, bénéficiant de la confluence de plusieurs cours d’eau, nous avons des points de vue sympa de différents endroits.


Retour pédestre après notre glace quotidienne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire