jeudi 9 juillet 2009

Le 3 juillet arrivee dans la maison des amis de la nature



Ersingen - Gunzburg le 3 juillet 2009


Nos habitudes sont prises: réveil avec Amielle vers 8h, biberon pour elle, puis petit déj’ pour nous; Titouane nous rejoint en cours de route. Amielle digère tranquillement sur un tapis de sol, Titouane part jouer avec Céline tandis que Fabrice plie la tente. Nous finalisons tout le rangement plus la toilette du matin, et 3h après avoir ouvert les yeux, nous sommes sur nos bicyclettes!
Nous parcourons les premiers kilomètres et le ciel devient menaçant, c’est une constante depuis le début du périple, le temps est orageux, et de temps en temps, une averse tombe. Nous pédalons sur un bon rythme, poursuivis par le tonnerre. Il gronde de plus en plus proche de nous, cette fois nous n’y échapperons pas, alors nous profitons d’un passage à l’abri dans la forêt pour mettre nos k-way qui vont nous protéger de quelques gouttes jusqu’à Ulm, première grande ville que nous traversons. Même si notre séjour n’y dure que quelques heures, le centre ville nous étonne par le contraste entre bâtiments anciens et modernes (dont une pyramide ressemblant à celle du Louvre). Nous stoppons dans un salon de thé élégant où les portions sont copieuses, copieux, c’est comme d’habitude commençons-nous à penser.
Un couple à qui nous avons demandé des renseignements, offre un sachet de biscuits, spécialité allemande « qui plaît beaucoup aux enfants allemands » à Titouane. Le soleil revient et nous allons pique-niquer à la sortie de la ville, dans un grand parc au bord du Danube. Il y a des jeux pour Titouane évidemment, dont un jeu d’eau, avec canaux d’irrigation. Egalement un petit bassin d’eau glacée dans lequel il faut marcher. Nous ne comprenons pas tout aux explications en Allemand, mais imaginons qu’il s’agit d’améliorer la circulation du sang pour les sportifs qui viennent pratiquer dans le parc. Tout va bien jusqu’à ce que Fabrice se penche en avant et ressente une vive douleur dans le bas du dos. Il va faire attention dans les jours qui viennent à ne pas porter de charges lourdes, de plus, baisser légèrement (1 cm) sa selle va soulager ses efforts. Il ne s’en était pas rendu compte, mais au bout de 250 km, 1 cm sur une selle, ça compte!
En milieu d’après-midi, nous terminons l’étape qui nous amène à Gunzburg, dans un camping « natur freunde haus » ce qui doit vouloir dire la maison des amis de la nature? L’accueil est agréable, Titouane reçoit des bonbons en cadeau, le restaurant nous attire.. Nous y dinons après traduction de la carte par la table voisine. Une dame parle un peu français, grâce au jumelage de Gunzburg avec Lannion?
Demain Legoland! Bonne nuit!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire