jeudi 24 septembre 2009

Notre passage au journal télévisé...et la candidature aux trophées agenda 21 de la Gironde...

En cliquant ci dessous, vous pouvez télécharger un reportage télévisé, publié la veille de notre départ, le jeudi 25 juin, au journal de TV7.


De retour depuis moins d'un mois, nous venons de candidater aux trophées Agenda 21 de la Gironde... La réponse dans quelques temps!

mardi 8 septembre 2009

MERCI MERCI MERCI !!!

Un énorme MERCI

Ces vacances ont été merveilleuses grâce à vous :

Stéphanie, Régis, Kenza, Mély et leurs amis, vive l’Aveyron - Mme Zigl pour son jardin/camping improvisé – tous les cyclotouristes espagnols rencontrés, tous sympa ! – les cyclo français aussi, souvent plus farfelus ! – nos 3 amies australiennes, de bonne compagnie pendant la pluie – au couple italien de Cuneo – à Edwig et Laurenz, nos formidables hôtes de Vienne – Marija et toute sa famille, nous penserons à vous lors du prochain match pour la coupe du monde Serbie-France ! – la mamie roumaine qui nous a offert des crêpes – toutes les personnes (et elles sont nombreuses) qui ont fait des cadeaux à Titouane et Amielle – Catarina, étudiante croate et sa maman – Malo, Yeuna et leurs parents Maël et Caroline, seuls autres cyclotouristes rencontrés avec de jeunes enfants – Erika Janko Sujanszky du consulat de France à Budapest et Damien Laban, Consul – Buba (prononcer « bouba », le chien de la pension Crvendac) et ses maîtresses - …

Un grand merci à nos généreux donateurs qui ont tous reçu la carte postale promise j’espère.

Et plus personnellement, un énorme bisou aux filles, Titouane et Amielle qui ont été adorables du début à la fin (et en plus ne sont jamais tombées malades malgré les conditions d’hygiène, les coups de chaleur, les changements de nourriture, la percée des dents…). Céline ma chérie, je t’aime, vite imaginons de nouvelles aventures… il nous faut rejoindre la mer Noire depuis Belgrade !
Après 2358 km à bicyclette, le blog se met en sommeil pour quelques temps...

Dernier jour de vacance

Bordeaux le 30 août

C’est dimanche, dernier jour de vacance, nous filons à la plage pour ne pas déballer nos souvenirs. Demain nous n’aurons pas le temps de rêvasser à de nouvelles aventures : boulot, rentrée, factures en retard… nous attendent !

Arrivée à Bordeaux


Strasbourg – Bordeaux, le 29 août

Le voyage s’est bien passé de Vienne à Strasbourg dans l‘Orient Express. Nous avions une cabine avec 2 larges couchettes, Céline a dormi avec Titouane, Amielle a dormi parterre sur son tapis de sol ! Le petit déjeuner nous est servi à 8h en cabine et nous arrivons en gare de Strasbourg à 9 heures ; nous avons traversé nos dernières frontières sans nous en apercevoir.

Il fait très beau et Strasbourg est aussi une ville bien équipée en pistes cyclables. Nous avons 3 heures de pause avant notre TGV et en profitons pour nous balader. Céline et Titouane vont faire le marché tandis que je lis le journal et déguste un expresso à la terrasse d’un café.

Puis nous grimpons dans le train qui nous ramène à Bordeaux, à chaque fois nous sentons la fin de l’aventure se rapprocher. Nous sommes contents d’avoir choisi de rentrer par bateau et train plutôt que par avion, cela nous a permis de nous arrêter à Budapest et Vienne, et de nous rendre compte du trajet parcouru.

Puis nous arrivons à Bordeaux, un agent de la sncf qui traverse les voies avec une personne en fauteuil roulant nous permet d’en faire de même avec nos vélos. Puis c’est la maison, Titouane est ravie de retrouver ses doudous elle va dormir en les tenant tous serrés dans les bras…

2 jours à Vienne










Vienne, les 27 et 28 août

Comment décrire 2 jours de découverte de Vienne ? Nous faisons de longues balades pédestres dans le quartier impérial, le quartier médiéval, et prenons notre temps dans les nombreux parcs de la capitale, pour pique-niquer et nous reposer.

Jeudi soir (le 27), Edwig et Laurenz nous invitent à dîner dans un lieu typique : un « Heuriger ». Cela désigne le vin de l’année. Traditionnellement, les heuriger n’ouvrent que quelques mois par an pour servir le vin nouveau. C’est à mi-chemin entre la taverne et la guinguette, en plein air, un lieu très convivial surtout lorsque ce sont des habitués qui vous invitent dans un lieu encore méconnu des touristes.

Nous buvons du vin blanc que nous mélangeons aussi avec de l’eau pétillante, c’est rafraîchissant et ça conclut une agréable journée.

Vendredi c’est aussi le jour du départ pour la France, par l’Orient Express. Nous faisons nos adieux à Laurenz (Titouane et Amielle le regrettent déjà, ainsi que la balançoire dans l’appartement !) ; Edwig nous accompagne en vélo jusqu’à la gare de l’ouest de Vienne. Nous grimpons dans le train en songeant que c’est dans ce genre de voyage que nous pouvons faire des rencontres si précieuses !




Retour à Vienne



Budapest – Vienne le 26 août

Réveil à 6h00 pour être à 8h00 à l’enregistrement. Nous y arrivons avec 30 mn d’avance et des bonnes pâtisseries. Mauvaise nouvelle, les autorités slovaques n’autorisent pas la compagnie à faire tout le trajet. Nous ferons Budapest – Comaron en bateau, puis Comaron – Bratislava en bus, puis Bratislava – Vienne en bateau. Malgré cet aléa auquel s’ajoute la « bonne humeur » légendaire des hongrois, nous apprécions le voyage, notamment le départ de Budapest, le panorama sur plusieurs monuments hongrois, et le départ de Bratislava. Dans la capitale slovaque nous apprécions la vue sur le château, dont les façades ont été rénovées, lors de notre premier passage le château était entouré d’échafaudages verts !

Nous arrivons en retard (1 heure environ) à Vienne, et sommes débarqués assez loin du centre et donc de nos hôtes. Nous traversons la ville à bicyclette et, à quelques centaines de mètres du Parlement, nous sonnons chez Edwig et Laurenz. Malgré notre retard, nous y sommes accueillis comme des rois : une chambre et une salle d’eau pour nous, dans un appartement au rez-de-chaussée d’un immeuble ancien, avec jardin privatif, en plein cœur de Vienne, quelle chance !

Edwig et Laurenz font partie d’une association d’échanges d’appartement et d’accueil gratuit d’hôtes de plusieurs pays… ils savent très bien recevoir et nous apprécions le dîner et le confort.

mardi 1 septembre 2009

Nous visitons Budapest








Budapest les 24 et 25 août

Buda sur une rive du Danube, Pest sur l’autre ; le 24, nous grimpons à la citadelle en vélo (nous ne pouvons pas les lâcher) ! La vue su la ville et les alentours y est exceptionnelle. C’est un passage obligé pour les cars de touristes dont un bon nombre s’intéresse aussi à la carriole et aux enfants.

Nous continuons la visite en bicyclette, c’est un bon moyen pour découvrir la ville. Quartier classé au patrimoine mondial, grand parc municipal (où nous pique-niquons), Budapest est riche en monuments et en agréables ballades.

Le 25, nous estimons avoir suffisamment visité la ville la veille… direction les thermes sur l’île Marguerite (Sziget Margit). Diverses piscines avec jacuzzi, jets d’eau massant, une piscine pour Titouane… C’est super et nous y restons la journée. Retour au camping et préparation des sacoches, demain nous renons le bateau.

Le début de la fin


Belgrade – Budapest, le 23 août

Ça y est, c’est le chemin du retour qui commence. Nous partons avec déjà, de la nostalgie. Notre train a plus d’une heure de retard. Il est lent. Contrôles à la frontière, le douanier serbe est surpris que Titouane n’ait qu’une carte d’identité, mais ça passe sans discussion. Côté wagon-bar, un employé fait chauffer de l’eau sur une gazinière et propose du café lyophilisé.

Les vélos et la carriole occupent un compartiment à côté du notre ce qui ne plaît pas à un passager lorsque le train est complet ! Mais c’est le contrôleur qui nous vendu des billets vélos + carriole pour les laisser à cet endroit.

Arrivés vers 19h, nous filons au camping Haller de Budapest, très proche du centre ville ce qui est exceptionnel pour une capitale. Les hongrois ne sont pas plus souriants que quelques semaines auparavant, mais l’accueil au camping est très pro. Il vient de pleuvoir pendant 2 jours sur la ville et le temps nous paraît frais, idéal pour envisager la visite demain !

Journée repos à Ada Ciganlija



Belgrade, le 22 août

Bien que l’objectif Belgrade soit atteint, non les vacances ne sont pas terminées ! Encore 9 jours à profiter du temps libre, du voyage et des rencontres !

Nous avons prévu un retour en douceur jusqu’à Bordeaux : Belgrade le 22 août, train Belgrade – Budapest le 23 août, flânerie dans Budapest les 24 et 25, bateau Budapest – Vienne le 26, ballade dans Vienne les 27 et 28 puis le train orient express dans la nuit du 28 au 29 (Vienne – Strasbourg). Puis TGV Strasbourg – Bordeaux le 29, avant de profiter de la plage le dimanche 30 août ! Tout un programme !

Et aujourd’hui, c’est la plage de prévu, sur les conseils de nos amis serbes, nous allons sur la presqu’île d’Ada Ciganlija. A 4 ou 5 km de notre hôtel, sur la rivière Sava, le site où nous nous installons, est interdit aux voitures. C’est un lieu parfait pour la baignade, nous y arrivons en fin de matinée et apprécions… Vers 16h, pour notre plus grand plaisir, nous rejoignons Maria et ses enfants sur l’autre rive ; baignade, glaces et bonne humeur, de vraies vacances !

Nouvel adieu à nos amis puis retour par la piste cyclable des quais jusqu’à notre hôtel, il faut maintenant faire les sacoches !