mardi 1 septembre 2009

Le début de la fin


Belgrade – Budapest, le 23 août

Ça y est, c’est le chemin du retour qui commence. Nous partons avec déjà, de la nostalgie. Notre train a plus d’une heure de retard. Il est lent. Contrôles à la frontière, le douanier serbe est surpris que Titouane n’ait qu’une carte d’identité, mais ça passe sans discussion. Côté wagon-bar, un employé fait chauffer de l’eau sur une gazinière et propose du café lyophilisé.

Les vélos et la carriole occupent un compartiment à côté du notre ce qui ne plaît pas à un passager lorsque le train est complet ! Mais c’est le contrôleur qui nous vendu des billets vélos + carriole pour les laisser à cet endroit.

Arrivés vers 19h, nous filons au camping Haller de Budapest, très proche du centre ville ce qui est exceptionnel pour une capitale. Les hongrois ne sont pas plus souriants que quelques semaines auparavant, mais l’accueil au camping est très pro. Il vient de pleuvoir pendant 2 jours sur la ville et le temps nous paraît frais, idéal pour envisager la visite demain !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire