mardi 29 juin 2010

Visite cycliste de Montréal

Vendredi 25 juin : 38 km

Nous remontons sur nos vélos pour rejoindre le traversier (bateau) Longueuil - Montréal à midi. Puis nous suivons Michel pour une visite cycliste de la ville, le centre ville est en effervescence, ce soir commence le festival de jazz de Montréal, le plus grand du monde. Nous pique-niquons entre plusieurs scènes puis nous grimpons sur l’incontournable Mont Royal (5 km de côte) qui permet de dominer la ville. Séance photo, arrêt dans un parc pour que les filles jouent avec des écureuils et retour à Longueuil par le pont Jacques Cartier.
Nous avons retrouvé nos sensations, nous sommes prêts à pédaler jusqu’en Gaspésie.

Visite pédestre de Montréal

Jeudi 24 juin

Aujourd’hui, nous avons prévu une journée très tranquille afin d’assimiler le décalage horaire. Pour info, en québécois, déjeuner = petit déjeuner, lunch (ou dîner) = déjeuner, souper = dîner.
Donc nous déjeunons avec nos hôtes, les filles jouent dans le jardin où il y a une glissade (un tobogan) puis nous partons en voiture à Montréal, Michel et Janine sont aussi nos guides!
Nous prenons le lunch sur une terrasse commune à une dizaine de fast-food ce qui permet à chacun de choisir des frites, de la nourriture thaï, turc ou autres. Le vieux Montréal est un quartier agréable, quelques rues sont piétonnes, il n’y a pas de cohérence architecturale, les vieux bâtiments côtoient les modernes, les églises et les gratte-ciels.

En milieu d’après-midi, de gros nuages noirs s’amoncèlent, juste quand nous cherchons un glacier (ou un bar à lait). Nous nous réfugions dans la voiture sous une grosse averse, et nous arrêtons à Longueuil pour la glace. L’avenue centrale est décoré car c’est le jour de la fête nationale du Québec.
Excellent souper chez nos hôtes, puis nous sortons boire un verre avec Michel, mais les festivités sont déjà terminées. La nuit est bonne, les filles ont rapidement pris le nouveau rythme.

Le Canada à Vélo, Jour J!


Mercredi 23 juin

Bordeaux - Montréal - Longueuil

13 km + 45 km

C’est le grand jour, hier soir nous avons terminé les bagages, nous progressons dans le volume à transporter, l’expérience de l’année passée nous amène à éliminer certains éléments inutiles. Petit déj’, puis nous fermons nos sacoches. France 3 Aquitaine nous avait promis d’être là pour nous départ, ils arrivent lorsque nous avons déjà fermé la porte et coupé le compteur; nous devons rejouer la scène! Comme nous ne savons pas exactement combien de temps va nous prendre le parcours en vélo jusqu’à l’aéroport , puis l’enregistrement des bagages, nous avons hâte de partir. Nous sommes filmés sur les quais puis nous retrouverons l’équipe de France 3 à l’aéroport.

En ¾ d’heure nous y sommes. La veille nous avions eu un article dans le sud ouest concernant notre voyage, aussi, quelques voyageurs du Bordeaux - Montréal sur lequel nous allons embarquer, nous félicitent, nous prennent en photo ou nous invitent à dormir chez eux. Un jeune homme québécois va nous aider à démonter les vélos et à les emballer dans de grands sacs plastiques.
L’équipe télé arrive lorsque nous avons déjà commencé à démonter les vélos, le reportage passera le soir même, à 18h30, dans l’édition locale (Bordeaux Métropole) du journal régional. Ça sera un excellent souvenir!

Le voyage se passe bien, Céline Titouane et Amielle font une bonne sieste. Nous appréhendons le décalage horaire (6h) qui nous fait partir à 15h et arriver à 16h30 après 7h30 de vol! Le débarquement est un peu long, remonter les vélos, faire la queue à la douane… mais Michel Casaubon et son Pierrot ont été patients, ils nous attendent pour nous guider jusqu’à Longueuil. C’est chez Michel et Janine que nous sommes hébergés les 3 premières nuits, des amis de longue date des parents de Céline. Michel et Pierrot ont reconnu le parcours la veille car la sortie de l’aéroport connait de nombreux travaux pour accéder jusqu’aux berges du fleuve Saint Laurent.
Nous pédalons les 45 km, assez lentement car Fabrice n’a aucune énergie, c’est certainement l’effet décalage horaire car pour les français, il est 1 heure du matin lorsque nous arrivons à Longueuil!
Les filles ont fait une courte sieste dans la carriole, bière, soupe et gâteau pour nous redonner des forces, nous sommes accueillis comme des rois!

samedi 19 juin 2010

Côte Atlantique Girondine - Ascension 2010

Bordeaux – Biganos – Le Verdon

Du mercredi 12 mai au dimanche 16 mai 2010

La famille cyclotouriste reprend la piste (cyclable). Après avoir profité de quelques sorties « à la journée », les week-end de beau temps du mois d'avril; nous avons fait le pont de l'Ascension et avons pédalé du bassin d'Arcachon à la pointe de la Grave, sur l'estuaire de la Gironde. L'objectif est double : entraînement sportif et test du matériel pour cet été!

1ère étape, mercredi 12 mai :

Bordeaux – Arès (train + vélo)

Céline travaillant jusqu'à 14h (Fabrice est en congé parental), le départ de la maison (Bordeaux Saint Michel) se fait à 15h, pour un train à 15h41 de la Gare Saint Jean. Nous arrivons toujours un peu en avance à la gare pour avoir le temps d'accéder au quai, trouver le wagon acceptant les vélos, décrocher la carriole...
A 16h10, nous descendons en gare de Facture-Biganos, à quelques centaines de mètres du bassin d'Arcachon dont nous entamons le contournement par le nord. Il fait frais, et le vent du nord durera jusqu'à dimanche. Peu de monde se promène, nous privilégions la piste cyclable tracée sur une ancienne voie ferrée, mais faisons également des petits parcours quasiment sur la plage à hauteur d'Andernos.
Après la traditionnelle pause « jeux d'enfants et goûter » nous rejoignons notre premier camping, à Arès, « les Abberts », et avons parcouru 30 km. Nous sommes les seuls sous tente, l'accueil est sympa et l'emplacement confortable et calme. Il fait froid, nous mangeons dans l'espace cafétéria du camping et dormons avec nos polaires!


2ème étape, jeudi 13 mai :

Arès – Maubuisson

C'est la « grande » étape du week-end: 65 km. Donc nous commençons la journée par un copieux petit déj' = croissants et pains au chocolat. Après avoir décampé, nous pédalons jusqu'au Porge-Plage où nous nous arrêtons pour pique-niquer. Il fait toujours frais, mais le soleil est avec nous, c'est impeccable pour pédaler. Nous pique-niquons dans la pinède car à l'abri du vent qui doit souffler sur la plage.
Fabrice et Titouane vont acheter des glaces, Céline et Amielle s'avancent pour les rejoindre quand nous nous apercevons qu'un chien est en train de fouiner dans notre sac de nourriture! Fabrice court pour le chasser, trop tard, il a déjà croqué le fromage! Un gros morceau de Cantal et un autre de brebis!
Nous continuons le parcours et arrivons au camping municipal de Maubuisson fatigués par le vent contraire. Nous dînons au restaurant du camping, buffet à volonté en entrée, légumes farcis et glaces.

3ème étape, vendredi 14 mai :

Maubuisson – Montalivet

La nuit a été fraîche, le boucher dira qu'il a noté 4° au petit matin! Mais le soleil est toujours très présent, après quelques courses nous traversons Bombannes et longeons le lac de Carcans par un piste étroite et en mauvais état. Il faut régulièrement descendre du vélo pour se désensabler. Mais la récompense est au bout, au lieu dit « la Gracieuse », plage de sable fin quasi déserte, bien abritée du vent, au bord du lac. Pique-nique, baignade, châteaux de sable... nous en profitons longuement avant de repartir et de rejoindre Montalivet.
Les filles ont pris l'habitude de faire de grandes siestes dans la carriole!
Camping le Soleil d'Or, pratique, très proche du centre village, accueil sympa, mais bon, pas d'arbre, beaucoup de bungalow, tarif élevé... Dîner sur l'herbe et glaces au cours d'une balade digestive.

4ème étape, samedi 15 mai :

Montalivet – Soulac
Ravitaillement au marché; même si l'étape est courte, nous ne traînons pas à Montalivet car il y a une manifestation de sports mécaniques sur l'eau (jet-ski et autres) très bruyante, qui ne nous intéresse pas du tout. De plus, Montalivet n'a pas grand charme au contraire de Soulac vers où nous filons.
Nous arrivons au camping des « Sables d'Argent », de taille modeste, accueil sympa, emplacement ombragé et abrité du vent, accès direct à la plage... c'est excellent. Les filles jouent longuement aux jeux du camping, puis balade au bord de l'eau. Il y a beaucoup de vent! Nous faisons une ballade sur la plage puis pique nique sur la table à côté de notre tente, à l'abri du vent.
Nous allons ensuite nous ballader dans Soulac, beaucoup de monde!
Enfin, retour à la tente, bon repas avec une bonne bouteille pour fêter notre dernière soirée!

5ème étape, dimanche 16 mai :

Soulac – Le Verdon – Bordeaux

Le matin, Céline part au marché, et s'étonne de voir des pommes à 4 euros le kilo! Achat du pique nique pendant que Fabrice plie la tente, et c'est reparti pour Le Verdon, nous suivons la piste très sauvage à cet endroit, le long d'une ancienne voie ferrée.
Pause pique nique sur une plage déserte, à l'abri du vent, il fait très beau, et Titouane joue au saut en longueur avec Fabrice.
Enfin, les derniers kms avant la Gare du verdon, que nous avons du mal à trouver. Le train nous attend, et nous avons donc la chance de pouvoir visiter la cabine de la Locomotive!

Vide au Verdon, il se remplit d'étudiants dès Soulac, et le voyage est long!

19h50, nous voici à Bordeaux, quelques kms à parcourir de la gare de Ravezie à chez nous.
Voilà un séjour réussi! Vivement le prochain.

mardi 1 juin 2010

Après l'Est, à nous la conquête de l'Ouest!


C'est décidé, nous partons au Canada le 23 juin! Nous sommes dans les préparatifs du matériel. Fabrice va déposer nos vélos aujourd'hui pour une révision complète. Nos filles grandissent, nous avons commandé une nouvelle popotte, un nouveau duvet pour Amielle...Fini le petit hamac pour nouveau né dans la remorque, Amielle est aujourd'hui assise à côté de sa soeur sur le même siège. La tente est encore assez grande pour nous 4.
Fabrice tracte plus de poids! Nous avons testé le matériel au cours d'un we prolongé, pendant lequel nous avons pédallé de La Teste au verdon, le long de la côte Atlantique!

L'itinéraire de cet été est en cours de préparation grâce aux conseils de nos amis québécois... Jour J - 22, nous avons hâte!