vendredi 9 juillet 2010

La Fête Nationale du Canada

1er juillet

Dauville 0 km


Peu motivés par une météo venteuse et pluvieuse, nous profitons de l’hospitalité de Marielle pour nous accorder une journée de repos. Réveil tardif, puis nous partons en voiture pour le parc Jacques Cartier de Sherbrooke, où se tiennent les festivités de la fête nationale: des structures gonflables pour les enfants, un atelier maquillage, et des cérémonies très sérieuses. En présence du sénateur et du maire de la ville de Sherbrooke, une cinquantaine de personnes vont obtenir la nationalité canadienne.
Le juge leur fait prêter serment après leur avoir rappeler qu’ils allaient obtenir la nationalité d’un des Etats les plus agréables du monde. « le Canada est le pays où l’on a le plus de liberté individuelle au monde », « c’est grâce à un système très démocratique », « les citoyens choisissent leurs élus, qui vont voter les lois »… donc tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Après le serment, les familles naturalisées sont appelées une à une pour recevoir leur certificat, un drapeau canadien, une fleur (de lys je crois pour symboliser le Québec). Les noms sont à consonance hispanique, anglo-saxonne, indienne… Ensuite tout le monde chante l’hymne du Canada. Nous repartons de la fête avec des petits drapeaux, des épinglettes, des décalcomanies, des ballons… aux couleurs du Canada.

Le souper prévu par Marielle est original, il s’agit d’un poulet rôti, cuit avec un canette de bière dans le troufignon. La canette est vidée à moitié puis remplie par des herbes et épices. Le poulet est très tendre. C’est une recette à la mode au Canada, si bien qu’il se vend des plats ronds, avec l’emplacement central pour coincer sa canette! Le repas est arrosé d’un beaujolais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire