dimanche 1 août 2010

Sur les traces de Jacques Cartier

Samedi 24 juillet

Pointe à la Garde - Carleton sur mer
49 km
Petit déjeuner dans l’auberge du château (un bâtiment séparé à côté de notre tente). Au menu: des crêpes, ou plutôt des pan-cakes car les québécois appellent cela des crêpes mais elles ont presque 1 cm d’épaisseur. Donc crêpes arrosées de sirop d’érable et de confiture de framboises maison bien sûr. En effet, sur les terres du château, pousse d’énormes quantités de framboisiers sauvages. Céline en 20 minutes en a rempli une casserole que nous mangerons plus tard.
Heureusement, nous étions parmi les premiers au petit déj’ car après nous, il n’y avait plus de confiture de framboises. A noter, Titouane aime beaucoup le sirop d’érable, elle en a bu une tasse!
Le vent contraire et les crêpes dans l’estomac, la reprise est difficile, surtout dans les petites côtes que nous enchaînons au niveau du Parc National de Miguasha. Ce Parc a pour attrait principal des fossiles sur de longues falaises. Nous ne visiterons ni le musée ni ne ferons la visite guidée car ce serait un peu long pour les filles. Toutefois les paysages sont très jolis et nous distinguons nettement la rive sud de la baie des chaleurs: le Nouveau Brunswick.

Etape à Carleton sur Mer, station balnéaire très prisée des québécois. Un camping s’étend le long d’une langue de terre, créant une sorte de lagune, c’est un lieu privilégié pour l’observation des oiseaux migrateurs. C’est aussi ici que Jacques Cartier rencontra les indiens Mic-Mac lors de son exploration de la région. Nous visitons le phare et soupons dans un petit chalet, espace public au pied du phare avec une jolie vue sur le coucher de soleil et la baie de Carleton.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire