jeudi 1 juillet 2010

Un Parc National du Québec, la Yamaska

Dimanche 27 juin
Saint Angèle-du-Monnoir - Parc National de la Yamaska 57 Km
Après le petit déjeuner, nous allons voir les animaux de la ferme de la famille à vélo: Titouane ramasse les œufs des poules, Amielle a peur des vaches. Mais il nous faut repartir assez tôt car l’étape du jour est longue.
Nous remercions nos hôtes et continuons notre itinéraire sur la « route des champs » jusqu’à
Granby où nous pique-niquons à côté du lac Boivin, sur un grand espace aménagé avec des jeux d’eau pour les enfants. Les filles s’amusent beaucoup.

Nous nous inquiétions de la fermeture des magasins le dimanche pour faire nos courses, mais apparemment tout est ouvert, certains magasins avec des horaires réduits, mais cela ressemble à un samedi.
En chemin, nous avons longé des champs de framboises, nous nous sommes arrêtés quelques secondes et un ouvrier agricole, en pleine cueillette, s’interrompit et vint offrir une barquette de framboises à Titouane et Amielle. Il est bosniaque.

Nous faisons facilement les 12 derniers km jusqu’au camping du Parc National de la Yamaska. L’accueil est agréable et pro, nous choisissons un site sur la partie « piétonne » du camping. Montage de la tente, jeux et souper, puis à 20h30, un guide du Parc anime une promenade nocturne pour écouter les sons des animaux au crépuscule. La balade se termine par une veillée autour d’un grand feu de camp. Retour à la tente, tout le monde s’endort facilement

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire