jeudi 12 août 2010

Bienvenue sur l'Île du Prince Edouard
















Dimanche 8 août

Port Elgin - Bonshaw

78 km

De jolis paysages au Nouveau-Brunswick, mais nous avons hâte d’être à l’île du Prince Edouard. D’abord au NB, impossible de connaître avec fiabilité les distances en km et puis, malgré les très jolies plages, c’est moins spectaculaire que la suite nous pensons.
Nous prenons une route côtière quasi déserte entre Port Elgin et le pont de la confédération à Cap Jourimain, qui nous mènera sur l’île: grandes fermes, points de vue sur l’océan et zones humides. Par la grande route (Highway) c’était 26 km, mais par la côte c’est plus de 40 km. A Cap Jourimain, nous pique-niquons rapidement en attendant la navette (les 13km de pont sont interdits aux vélos). Il y a un point d’information touristique, les infos sur l’île du Prince Edouard n’y sont pas disponibles: c’est de l’autre côté du pont!

Ça y est, nous sommes dans une nouvelle province canadienne! Nous suivons l’itinéraire touristique des « sables rouges » le long de la côte jusqu’à Victoria. En effet, de magnifiques plages et falaises de sable ocre se succèdent jusqu’au petit port. Nous ne pouvons pas trop traîner car nous sommes attendus vers 18h chez un « warm shower » et nous y arrivons à 18h10. Le souper est déjà presque prêt et ce sera excellent. Légumes du jardin, girolles ramassées dans le bois autour de la maison, viande et tofu grillés au barbecue!

Une bonne surprise en plus, Marion, notre hôte, nous propose de faire une promenade en canot au coucher du soleil. Nous acceptons bien sûr! Rame et gilet de sauvetage pour tous (y compris Titouane et Amielle) et nous voici pagayant sur la West River (rivière qui se jette à Charlottetown, la capitale de l’ÎPE). C’est très tranquille, les filles s’amusent bien. Nous remontons la rivière jusqu’à ce qu’il n’y ait plus assez d’eau et revenons à la maison.
Tout le monde avale du gâteau pour reprendre des forces et nous nous souhaitons bonne nuit après avoir pris quelques informations sur notre itinéraire du lendemain.
NB: les 2000 km sont dépassés

1 commentaire:

  1. Bravo pour les 2000 !
    je vous ai trouvé sur google map mais ce serait pas mal que vous fassiez une carte de votre parcours.
    Bonne continuation,
    j'ai hate d'entendre l'accent de Titouane.
    Parlez-vous anglais dans ce coin du Canada?
    Bisous à tous
    Candice

    RépondreSupprimer