dimanche 24 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (dernier épisode)

Chagny – Chalon-sur-Saône / Bordeaux


Ce matin les cloches et le lapin ont déposé des œufs en chocolat dans divers emplacements du camping; les filles sont surexcitées et partent à la chasse. Le camping n'étant que peu occupé, elles peuvent courir dans tous les sens et crier à chaque prise!


Puis nous allons nous promener dans Chagny, c'est le jour de marché qui à envahit les deux rues principales du village. C'est très animé, et nous y achetons nos pique-nique du jour. Après avoir décampé, nous pédalons en pleine chaleur, pour notre dernière étape, jusqu'à Chalon-sur-Saône. Après quelques hésitations pour arriver jusqu'au centre ville, proche de la gare, nous y sommes. Pique-nique dans un square, la ville est calme comme un dimanche.


A 15h51, nous chargeons nos bagages dans le TGV qui nous mène jusqu'à Bordeaux. A minuit nous sommes à la maison. Nous pensons déjà à nos prochains itinéraires.

samedi 23 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 15)

Saint Julien sur Dheune – Chagny


C'est reparti le long du canal du centre, nous pédalons tranquillement jusqu'au village de Dennevy. Nous nous arrêtons sur une grande aire de jeux pour enfants, Céline a vu une affiche annonçant une « chasse aux œufs de Pâques » pour l'après-midi. Toutefois, nous nous apercevons qu'elle aura lieu la semaine suivante! Encore quelques kilomètres et nous arrivons vers 16h à Chagny. Dans un parc municipal, une chasse aux œufs a été organisée. C'est bientôt la fermeture, mais les dames, gentiment, cachent quelques œufs que Titouane et Amielle vont trouver avec ravissement. Attention! Ici, c'est un lapin qui cache les œufs, pas les cloches!


Nous plantons la tente au camping du pâquier fané de Chagny et partons visiter la ville à pieds. Puis nous profitons encore d'une météo estivale pour dîner sur une table de pique-nique du camping.

vendredi 22 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 14)

Palinges – Saint Julien sur Dheune


C'est reparti le long du canal du centre jusqu'à Montceau-les-Mines, petite ville étonnante, qui a transformé de grands espaces, anciennes mines, en parcs urbains. L'entrée dans la ville porte encore les traces du passé minier avec de grands bâtiments abandonnés. Mais le centre ville et les grands parcs rendent la pause pique-nique très agréable. Nous passons de jeux en jeux, les filles vont voir les animaux de la ferme tandis que je vais faire des courses.


Nous repartons le long du canal du centre, nous choisissons de rouler sur la départementale qui longe le cours d'eau plutôt que suivre l'itinéraire « officiel » de l'Eurovéloroute qui serpente dans la campagne. Au niveau de Montchanin, un détour est nécessaire pour franchir la LGV sous un pont. Nous nous rendons compte des nuisances de cette infrastructure, à chaque TGV qui passe, c'est comme si un avion volait à basse altitude. Ça vibre sur les 200 ou 300 mètres et les filles se bouchent les oreilles.


A Ecuisses, il y a sept écluses successives, nous sommes dans le sens de la descente et pédalons jusqu'à ce que nous trouvions un endroit pour camper. Cela nous mène à Saint Julien sur Dheune, où nous plantons la tente au bord du canal, rive droite, sur un espace proche d'une école maternelle. C'est aussi au bord d'une petite rivière, la Dheune, où Amielle et Titouane finissent l'après-midi les pieds dans l'eau.


En face, rive gauche, un restaurant, l'Auberge du Manoir, nous y dînons copieusement.

jeudi 21 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 13)

Coulanges - Palinges


Encore quelques kilomètres le long du canal latéral à la Loire et nous arrivons à Paray-le-Monial que nous connaissons déjà. Cela nous fait bizarre de pique-niquer au même endroit que trois ans auparavant, dans le même parc urbain avec une aire de jeux pour enfants. Je me renseigne à l'ofice du tourisme sur les disponibilités des campings et hôtels proches car après 2 nuits en camping « sauvage », nous avons envie d'une douche! Mais finalement, nous décidons de pédaler encore quelques kilomètres, jusqu'à un camping fort bien situé, à Palinges, au bord d'un étang avec une zone pour se baigner. Nous en profitons largement et nous baignons facilement. Les filles s'amusent beaucoup sur cette petite plage.


Peu après Paray-le-Monial, nous avons quitté la Loire et son canal pour longer le canal du centre qui relie la Loire à la Saône. Nous avons pédalé du sud vers le nord et le vent n'étant plus contraire, cette courte étape avec un bain à l'arrivée nous remet en forme.

mercredi 20 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 12)

Bourbon Lancy – Coulanges


Ce matin nous visitons pédestrement Bourbon Lancy. Le centre ville est très beau avec ses maisons à pans de bois. Puis nous allons voir une amie d'enfance de Catherine. Elle profite avec son mari et leur fille, de leur maison de vacance de Bourbon. J'en profite pour consulter internet et imprimer des CV que je dois envoyer à Pau!


Nous décampons, allons pique-niquer au bord du plan d'eau, au pied de la ville, où il y a de grandes aires de jeux pour enfants, avec d'immenses toboggans!


Puis nous repartons, à la sortie de Bourbon, une toute nouvelle piste cyclable nous accueille. Comme nous avons de l'avance sur nos étapes, nous souhaitons faire une courte étape. Nous nous arrêtons à Diou, mais le camping est fermé et nous ne trouvons pas d'endroit sympa pour planter la tente, alors nous continuons le long du canal. Nous trouvons un petit espace aménagé le long du canal, avec un point d'eau, deux tables de pique-nique et une pelouse rase... c'est encore parfait pour du camping « sauvage »! Nous sommes à Coulanges, avons pédalé avec le vent contraire et sommes bien fatigués!



mardi 19 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 11)

Champvert – Bourbon Lancy

Nuit douce et calme, les vaches qui broutent dans le champ voisin sont très discrète. Titouane me demande « pourquoi elle a pas l'air contente la vache? ». C'est vrai que c'est une race qui ne sourit pas! Le soleil est chaud dès 9 heures et nous prenons notre petit déjeuner en Tshirt. Je discute avec le propriétaire d'une maison attenante à notre halte nautique, il dit que l'été est en avance et m'informe que des restrictions d'eau ont commencé dans certains départements.


Puis nous pédalons nos quatre derniers kilomètres le long du canal du nivernais, jusqu'à Decize. C'est jour de marché, très étendu, mais aujourd'hui c'est le jour du textile. Il y a peu de stands alimentaires. Nous achetons quand même le nécessaire pour le pique-nique et ne tardons pas dans la ville que nous avons déjà visité lors de notre traversée sur l'eurovéloroute, trois ans auparavant.


A Decize, nous retrouvons la Loire et un autre canal, latéral à la Loire. Nous longeons ce dernier, mais certaines parties ne sont pas encore aménagées, le chemin de halage est en mauvais état. Nous décidons de continuer par une route départementale très tranquille mais monotone et atteignons la halte nautique de Gannay-sur-Loire pour un excellent pique-nique. Il y a un tourniquet sur lequel les filles mangent leurs sandwichs en s'amusant.



Nous retrouvons l'itinéraire « officiel » de l'eurovéloroute au niveau de Cronat. Nous profitons de petites routes de campagne, mais c'est vallonné et ça commence à nous peser dans les jambes. Nous atteignons en fin d'après-midi, Bourbon Lancy, Céline va au camping avec les filles tandis que je fais quelques courses. Nous projetions d'aller au restaurant, mais il fait si beau que choisissons de dîner sur notre emplacement et boire une bonne bouteille de Bourgogne.

lundi 18 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 10)

Chatillon en Bazois – Champvert


Je vais acheter l'Equipe et les pains au chocolat pendant que tout le monde dort. Au petit déj', je fais brûler du lait concentré dans la casserole. Il me faudra une bonne demi-heure pour en venir à bout! Nous repartons le long du canal du nivernais et atteignons en milieu d'après-midi, Cercy-la-tour. Le camping est fermé et nous ne trouvons pas d'endroit agréable pour planter la tente. Nous décidons de continuer et de nous arrêter au premier lieu sympa. Titouane et Amielle chantent « A la claire fontaine » dans la carriole. Après dix kilomètres, nous arrivons au village de Champvert qui dispose d'une halte nautique où nous décidons de camper « sauvagement ». Il y a un point d'eau, des tables de pique-nique et une belle pelouse tondue.


Nous sommes à 3,5 km de Decize. Nous allons prendre l'apéro au bar du village puis retour à la tente en bord de canal, dîner et excellent dodo.

dimanche 17 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 9)

Chaumot (Chitry les Mines) – Châtillon en Bazois

Hier soir, Titouane a écrit ses 1ères cartes postales, elle dit ce qu'elle veut écrire et Céline lui dicte les lettres. Amielle joue avec les fleurs, elle en cache dans une main derrière son dos et dit « Quelle main? » puis répond « Perdu! » car comme elle change les fleurs de main on perd à chaque fois.


Nous traversons le canal pour aller jeter un coup d'œil au château de Chitry-les-mines, mais celui-ci n'est pas ouvert au public. Nous continuons en bord de canal jusqu'à l'étang de Baye à la Collancelle. Le canal traverse trois tunnels. Nous pique-niquons à côté d'un club de voile. En chemin, Céline a essayé d'acheter une baguette à un bar-resto qui a refusé. Céline me raconte l'anecdote, en entendant cela, un couple de retraités dans leur jardin propose de nous dépanner avec une baguette congelée.


En fin d'après-midi, nous pédalons jusqu'à Châtillon en Bazois. Nous pensions y trouver un camping, mais le site loue des roulottes ou des tentes marabouts. Les roulottes sont toutes occupées par un groupe du centre social de Melun, alors nous louons une grande tente vide. Nous nous promenons dans le village qui présente peu d'intérêt. De retour à l'hébergement, les filles jouent avec les enfants de Melun. Un travailleur social vient nous offrir un reste de rosée, il nous explique les buts de leur séjour: sortir des familles vulnérables de leur environnement et créer du lien social entre elles. Il nous propose de nous prêter un chauffage, inutilisé dans une de leur roulotte.


C'est un chauffage électrique avec de fausse buches flambant... mais impossible d'éteindre les buches sans couper le chauffage, nous dormons au coin du « feu » toute la nuit.

samedi 16 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 8)


Clamecy – Chaumot (Chitry-les-mines)


Au petit matin, nos vêtements étendus à l'extérieur ont gelé! C'est notre premier bivouac en dessous de zéro avec les enfants qui ont très très bien dormi! Nous passons la matinée à visier Clamecy et son marché hebdomadaire bien animé.


Ensuite, notre étape sur piste goudronnée, le long du canal et sous le soleil est excellente. Nous pique-niquons sur une petite plage de l'Yonne avec une aire de jeux. Puis pédalons jusqu'à Chaumont. Le camping y est tenu par un hollandais très joyeux (il a peut-être un peu bu?) qui nous propose un mobil-home à moitié prix pour passer la nuit. Il a peur que les filles aient froid sous la tente, mais il ne sait pas que ce sont les parents qui sont gênés par les écarts de température!


Les filles sont ravies d'investir le mobil-home où elles ont leur chambre. Elles courent dans tous les sens! Aussi, nous renonçons à une promenade et profitons de l'hébergement. Nous engloutissons toutes sortes de victuailles achetées le matin au marché de Clamecy.

vendredi 15 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 7)


Vincelles – Clamecy


Comme à chaque nuit sous la tente, les enfants dorment très bien entre nous, tandis que nous nous réveillons plusieurs fois pour nous couvrir un peu plus (au début de la nuit il fait très chaud sous la tente puis il fait froid, et puis au levé du soleil, il fait de nouveau chaud). La dame du camping nous a prêté une couverture ce qui est pratique pour ajouter une couche en cours de nuit.


L'itinéraire le long du canal du nivernais qui se confond par endroit avec l'Yonne, est magnifique, très bien aménagé, la piste est goudronnée et jalonnée d'espaces de détente. Arrivés à Clamecy, au pied du Morvan, nous allons planter la tente au camping municipal,idéalement situé à quelques centaines de mètres du village, sur une petite île, entre canal et rivière.


Le gérant du camping nous propose de nous prêter un mobil-home pour dîner, car il n'y a pas d'équipement ni pour cuisiner, ni de table de pique-nique dans le camping. Il nous prête aussi des couvertures car dans le Morvan, « les nuits sont très fraîches ». La journée, nous nous badigeonnons de crème solaire, et cette nuit, la température descendra jusqu'à – 4°C!!

jeudi 14 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 6)


Auxerre – Vincelles
Nous visitons Auxerre, à pieds, le matin, en suivant un marquage au sol: des « cadets rousselles » qui nous mènent aux points remarquables de la cité. La vielle ville, construite sur une colline et en partie piétonne est très agréable. Pendant que je vais au centre d'information jeunesse pour consulter ma boîte électronique, les filles font du shopping: achat du pique-nique, de lunettes de soleil et de chapeaux.
Puis nous récupérons nos vélos au gîte avant de démarrer notre première étape le long du canal du nivernais. Nous commençons par partir dans la mauvaise direction le long de l'Yonne, ensuite nous sommes sur la mauvaise rive du canal. Finalement nous récupérons le chemin « officiel » du canal du nivernais après le pique-nique. Au cours du pique-nique, un photographe prend des photos de mode au bord de la rivière, le modèle est habillé pour l'été, malgré le soleil, elle doit avoir froid.

Le soir nus atteignons le camping les ceriselles, en bord de canal, sur la rive droite. Nous partons à la recherche d'un resto au village de Vincelles, sur le terrain de foot, les animaux (chèvres, lama, chameau...) d'un petit cirque broutent l'herbe. Ne trouvant pas notre bonheur, nous traversons le canal et poussons, toujours à pied jusqu'au village de Vincelottes où nous dînons dans un pub. Au coin de la chemin, somnole un gigantesque chien qui impressionne Amielle et Titouane. Nous discutons avec le serveur très sympa, Céline mange des frites trempées dans du fromage local, fondu et flambé! Je mange une andouillette avec des frites aussi.

mercredi 13 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 5)

Ancy le Franc – Auxerre

Petit déj' dans le lit car il fait très froid dehors, l'amplitude thermique entre le jour et la nuit est énorme! On passe de 25° à le jour à – 2° la nuit! Nous effectuons une courte étape jusqu'à Tonnerre, un peu le long du canal, puis sur de petites routes secondaires car c'est trop chaotique sur le chemin de halage. Tonnerre nous apparaît assez austère, nous avons envie de rejoindre le canal du nivernais à Auxerre qui normalement est très bien aménagé pour les cyclistes. Donc nous prenons un train Tonnerre – Auxerre en fin d'après-midi, puis nous allons dans « la maison du randonneur » d'Auxerre où nous avons réservé une chambre.

mardi 12 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 4)


Venaray les Laumes – Ancy le Franc


Nous longeons le canal sur une piste en terre. Ce n'est pas facile pour moi avec le poids de la remorque. Les roues de mon vélo avancent sur la terre, mais les roues de la carriole sont souvent sur l'herbe qui nous freine. La journée est agréable jusqu'à Ancy le Franc et son imposant château entouré de larges pelouses.


Entretemps, à Montbard, tous les commerces sont fermés entre midi et 2 sauf une boulangerie. Heureusement, Mme le Maire que nous croisons sur le parking du centre ville, nous dépanne (elle nous revend le jambon qu'elle a acheté le matin). Quelques km plus loin, sur une aire de pique-nique le long du canal, en pleine campagne, nous nous apercevons qu'elle nous a revendu des escalopes de veau! Je cuisine les escalopes avec la sauce tomate des bulgares (cf notre rencontre dans le train). Tout le monde apprécie.


Le soir, nous dormons à l'hôtel pour éviter une nuit trop fraîche et profiter de sa piscine couverte. Nous allons de notre chambre à la piscine avec une serviette autour de la taille. Au retour, Titouane se coince les doigts dans une porte, c'est l'occasion d'user d'une crème miracle appelée « badaboum »!


Ensuite nous hésitons sur le lieu où manger et nous décidons de prendre un bœuf bourguignon au restaurant de l'hôtel puis de remonter dans la chambre pour manger des desserts achetés dans une bonne boulangerie. On nous sert des gougères en apéro (soufflés au fromage spécialité bourguignonne). Titouane répète plusieurs fois devant les clients et le serveur « on n'a pas pris le dessert! ».

lundi 11 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 3)

Vandenesse en Auxois – Venarey les Laumes

Ce matin les filles jouent à la maîtresse d'école (Titouane) et à l'élève (Amielle). Titouane demande à Amielle ce qu'elle veut faire (atelier, salle de jeux...). Hier soir elles ont décoré la table de pissenlits, elles jouent beaucoup avec les fleurs. Nous sommes au pied d'un château « de princesse ». Je fais semblant de lire des choses sur la princesse dans notre guide (le routard Bourgogne emprunté à la bibliothèque de Bordeaux!) et nous nous apercevons que c'est une photo du château qui illustre la 1ère page.


A 11h15 nous sommes sur nos bicyclettes, nous passons au-dessus du tunnel de 3 km dans lequel passe le canal. Puis nous atteignons la ligne de partage des eaux... ensuite ça descend (un peu). Les 30 km suivants, sur une piste d'herbes et de terre sont difficiles pour atteindre le camping municipal de Venaray les Laumes. Nous prenons une bonne « Ouche » et dînons dans la salle commune aménagée pour y prendre des repas mais aussi avec une bibliothèque, des jeux pour enfants et la TV.

dimanche 10 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (épisode 2)

Fleurey sur Ouche – Vandenesse en Auxois


C'est dimanche et les cyclistes sont déjà nombreux le long du canal pendant que nous savourons des viennoiseries. Puis les filles jouent et nous plions la tente. Titouane dit qu'elle adore dormir sous la tente et que le meilleur moment c'est le réveil. Nous démarrons à midi, la piste n'est plus goudronnée mais les paysage sont jolis: beaucoup d'arbres en fleurs et de champs en fleurs.


Nous pique-niquons le long de la rivière et nous y baignons, l'eau est froide, mais la température extérieure est estivale. Nous repartons vers 16h pour atteindre la halte nautique de Vandenesse en Auxois. Quelques péniches y stationnent dont une qui fait chambre d'hôtes. Nous demandons l'autorisation de planter la tente en face d'une péniche, c'est OK. Au goûter, nous avons mangé des glaces dans un salon de thé récent, tenu par un couple d'anglais. Nous dînons de pâtes (on reprend les bonnes habitudes) accompagnées d'une bonne bouteille de Bourgogne que nous sifflons comme si de rien n'était!

samedi 9 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (le canal de Bourgogne))

Dijon – Fleurey sur Ouche

L'Eurovéloroute des fleuves, traverse la Bourgogne. Nous avons parcouru le sud de cette région et cela nous avait plu: pistes cyclables bien aménagées, paysages vallonnés de campagne, villages traditionnels organisés autour d'églises romanes... Les possibilités d'y camper y sont nombreuses (« sauvagement » ou dans d'agréables campings aux vastes emplacements bien engazonnés). Les beaux jours sont de retour, il nous tardait de reprendre le cyclotourisme, nous avons cherché une destination pour une quinzaine de jours de vacance, nous tentons la Bourgogne.


Le risque c'est la météo, en avril, il peut pleuvoir tous les jours ou l'inverse. Nos billets de train sont modifiables jusqu'à la dernière minute, mais la météo s'annonce clémente au moins pour les cinq premiers jours après notre départ, donc ce samedi matin, à 5h35 nous sommes dans le TGV, en gare de Bordeaux, avec nos bicyclettes et la carriole pour les enfants.


Le départ est fort matinal, mais ce TGV a l'avantage de partir de Bordeaux, en acceptant les vélos, et d'avoir son terminus à Dijon, notre destination, ainsi nous pouvons tranquillement charger et décharger nos bagages.


Titouane et Amielle sont très contentes de porter leurs petits sacs à dos dans lesquels elles ont choisi 3 jouets. En pédalant vers la gare, nous croisons des jeunes sortant de boîte de nuit. Dans le train, à côté de nous, s'installe un groupe de 5 touristes bulgares montés à Toulouse. Nous discutons avec le couple de jeunes en anglais. Ils nous offrent un pot de sauce tomate « maison » de leur potager en Bulgarie. Ils sont sur le retour vers Sofia (38 heures de train environ!).


A Dijon!


A 14h, nous débarquons, l'office du tourisme de Dijon est intégrée à la gare, nous y récupérons un plan de la ville et un plan de notre première partie d'itinéraire, le canal de Bourgogne. Sous le soleil, nous découvrons la capitale bourgogne, le palais des Ducs, le quartier piéton et ses maisons à pans de bois. C'est très agréable, mais il nous tarde d'avancer sur notre parcours. Nous retrouvons le canal de Bourgogne et le longeons vers le nord. Après une quinzaine de kilomètres nous arrivons à Fleurey sur Ouche. Il y a une aire de jeu avec table de pique-nique entre le canal et la rivière Ouche. Nous y campons « sauvagement ». Les filles s'amusent entre elles, complices, nous lisons les magazines récupérés dans le train. Les filles passent une très bonne nuit mais Céline et moi dormons mal, le froid nous réveille et le sol est dur! C'est normal,c'est la 1ère nuit.