samedi 9 avril 2011

Le Tour de la Bourgogne à Vélo (le canal de Bourgogne))

Dijon – Fleurey sur Ouche

L'Eurovéloroute des fleuves, traverse la Bourgogne. Nous avons parcouru le sud de cette région et cela nous avait plu: pistes cyclables bien aménagées, paysages vallonnés de campagne, villages traditionnels organisés autour d'églises romanes... Les possibilités d'y camper y sont nombreuses (« sauvagement » ou dans d'agréables campings aux vastes emplacements bien engazonnés). Les beaux jours sont de retour, il nous tardait de reprendre le cyclotourisme, nous avons cherché une destination pour une quinzaine de jours de vacance, nous tentons la Bourgogne.


Le risque c'est la météo, en avril, il peut pleuvoir tous les jours ou l'inverse. Nos billets de train sont modifiables jusqu'à la dernière minute, mais la météo s'annonce clémente au moins pour les cinq premiers jours après notre départ, donc ce samedi matin, à 5h35 nous sommes dans le TGV, en gare de Bordeaux, avec nos bicyclettes et la carriole pour les enfants.


Le départ est fort matinal, mais ce TGV a l'avantage de partir de Bordeaux, en acceptant les vélos, et d'avoir son terminus à Dijon, notre destination, ainsi nous pouvons tranquillement charger et décharger nos bagages.


Titouane et Amielle sont très contentes de porter leurs petits sacs à dos dans lesquels elles ont choisi 3 jouets. En pédalant vers la gare, nous croisons des jeunes sortant de boîte de nuit. Dans le train, à côté de nous, s'installe un groupe de 5 touristes bulgares montés à Toulouse. Nous discutons avec le couple de jeunes en anglais. Ils nous offrent un pot de sauce tomate « maison » de leur potager en Bulgarie. Ils sont sur le retour vers Sofia (38 heures de train environ!).


A Dijon!


A 14h, nous débarquons, l'office du tourisme de Dijon est intégrée à la gare, nous y récupérons un plan de la ville et un plan de notre première partie d'itinéraire, le canal de Bourgogne. Sous le soleil, nous découvrons la capitale bourgogne, le palais des Ducs, le quartier piéton et ses maisons à pans de bois. C'est très agréable, mais il nous tarde d'avancer sur notre parcours. Nous retrouvons le canal de Bourgogne et le longeons vers le nord. Après une quinzaine de kilomètres nous arrivons à Fleurey sur Ouche. Il y a une aire de jeu avec table de pique-nique entre le canal et la rivière Ouche. Nous y campons « sauvagement ». Les filles s'amusent entre elles, complices, nous lisons les magazines récupérés dans le train. Les filles passent une très bonne nuit mais Céline et moi dormons mal, le froid nous réveille et le sol est dur! C'est normal,c'est la 1ère nuit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire