dimanche 5 mai 2013

Mostuéjouls

Saint-Rome-de-Tarn – Mostuéjouls

Dernier jour de tour de pédales, nous pique-niquons à Peyre, charmant village accroché à la falaise, à 8 km en aval de Millau, toujours le long du Tarn bien sûr. Plusieurs maisons et une église sont troglodytiques. Le site offre une large vue sur le viaduc de Millau.

Millau que nous contournons par un itinéraire cyclable, nous traversons la Dourbie et nous approchons des gorges du Tarn. Nous pédalons rive gauche, la route présente plus de dénivelé et est plus étroite que rive droite, mais il y a beaucoup moins de circulation. De plus, c'est de la rive gauche que nous bénéficions de jolis points de vue sur les villages de l'autre rive, exposés au sud.

Dernière côte brève et rude pour monter jusqu'au centre de Mostuéjouls, et atteindre la maison des parents de Céline où nous mangeons... de la flaune.



samedi 4 mai 2013

Premières flaunes

 Brousse-le-Château – Saint-Rome-de-Tarn

Réveil, petit déj' dans la chambre et départ en pleine forme, heureusement car ça grimpe, la route n'est pas en bordure du Tarn, mais étant donné les nombreuses retenues pour les barrages, elle surplombe la rivière parfois de 200 ou 300 mètres. Il y a peu d'habitations, les bois sont très verts, les panoramas (bien mérités) magnifiques. On approche des 12h30, et la boulangerie est à Broquies, au bout de 4 km de côte, je pars devant, sprinte comme Pantani dans l'Alpe d'Huez pour arriver à temps, ne sachant pas à quelle heure la boulangerie ferme.

Epuisé devant la boulangerie, il est 12h45, elle est ouverte, j'aperçois la boulangère, je lui fais signe, entre dans le magasin en nage, elle me dit qu'elle reste ouverte entre midi et deux... Elle habite la même maison que sa boulangerie, et arrive dès qu'elle entend tinter la clochette d'entrée.

J'achète nos premières flaunes du voyage, signe que nous nous approchons de Millau. Pique-nique agrémenté de quelques éclaircies, puis nous reprenons la route qui descend sur plusieurs km. Peu après, nous croisons une voiture que nous connaissons, ce sont les parents de Céline, venus des Gorges du Tarn à notre rencontre. Ils nous allègent de nos bagages et nos enfants et nous nous retrouvons tous au camping de la base nautique de Saint Rome de Tarn. Le « chalet » réservé n'est qu'un vieux bungalow en préfabriqué, mais il fait notre affaire pour la nuit.

vendredi 3 mai 2013

du Tarn à l'Aveyron

Saint-Cirgue – Brousse le Château

Nous débutons la journée par une descente de 4 km qui nous avait fait souffrir la veille. Le temps est agréable, et peu après Ambialet, l'itinéraire emprunte une petite route où nous ne croiserons personne durant près de 15 km. Les noms indiqués sur notre carte ne sont que des hameaux, sans commerce, et nous n'avons pas de pain pour le pique-nique.

Enfin nous atteignons Trebas, dernier village du Tarn avant l'Aveyron; et la boulangerie est ouverte entre midi et deux ce qui nous permet de faire un bon casse croute au bord de la rivière. Céline discute avec deux cyclotouristes allemands qui « descendent » le Tarn. Les 3 filles jouent sur l'aire de jeu. Nous trainons un peu, attendons l'ouverture de la supérette, avant de repartir pour nos dernier km. Nous arrivons à Brousse-le-Château, dînons au restaurant du Relays et y dormons dans une chambre avec vue sur le Château.





jeudi 2 mai 2013

La presqu'île d'Ambialet

Albi – Saint Cirgue

Ce matin, à la sortie d'Albi, j'avais repéré sur notre carte, un centre commercial où je pourrais acheter un pneu pour remplacer celui de ma roue arrière qui s'est vite détérioré. Mais dès que nous sortons de l'hôtel, je me rends compte que nous sommes le 1er mai, la police encadre la traditionnelle manifestation.

Quelques manifestants s'extirpent du cortège pour discuter avec nous, de vieux communistes sympas. Quelques commerçants sont ouverts pour notre ravitaillement, et nous sortons de l'agglomération albigeoise. Nous ne croisons quasiment plus personne sur la route, les bords du Tarn ne sont habités que par quelques fermiers.



De temps en temps, la route s'élève et met à rude épreuve nos guibolles qui manquent d'entraînement. Après le pique-nique, nous sommes proches d'Ambialet dont le camping est fermé, mais nous avions réservé « juste au dessus », à Saint-Cirgue. En fait, c'est 4 kilomètres de côte qui nous laissent le temps d'admirer la presqu'île d'Ambialet: la vallée dessine une boucle de 3 kilomètres, alors que la rivière n'est séparée que de 25 mètres au centre du village!

De notre bungalow-chalet de Saint-Cirgue, nous dominons les causses, en fin d'après-midi les nuages s'approchent et deux arc-en-ciels se forment.

mercredi 1 mai 2013

Albi - cathédrale Sainte Cécile

Aiguelèze - Albi

Les éclaircies étant annoncées pour l'après-midi, nous prenons notre temps ce matin, Titouane et Amielle remplissent leurs carnets


de bord, Fantine les imite. Puis elles vont jouer aux jeux du camping, nous prenons la route vers midi et décidons de faire une courte (32km) étape jusqu'à Albi.

Le parcours est fort agréable, nous pique-niquons à Marssac-sur-Tarn, le soleil fait de timides apparitions. Les villages traversés avec leurs églises en briques rouges ont du charme. L'itinéraire est bien balisé jusqu'au centre historique d'Albi dominé par sa fameuse cathédrale Sainte Cécile.

Nous posons les vélos à l'hôtel (Lapérouse) et partons à la découverte du centre piéton de la ville. Ça valait vraiment le coup de prendre le temps d'arpenter Albi, le centre historique est très chouette, surplombant le Tarn, fier de son musée Toulouse-Lautrec. Dîner dans un bistrot « Le pré en bulle » à proximité de l'hôtel, pour terminer une très bonne journée.