samedi 10 août 2013

De château en château

Vranov nad Dyji – Slavonice : 52 km

Du jardin de la pension, où nous prenons notre petit déjeuner à proximité de notre tente, nous avons une très jolie vue sur le château de Vranov. Il est majestueux, mais très haut perché, et comme nous avons déjà vu quelques dizaines de châteaux depuis notre arrivée en Rép. Tchèque, nous ne sommes pas motivés pour y grimper, le panorama nous suffit.

Les 3 filles jouent pendant que nous plions la tente, c'est classique, elles s'amusent à reproduire le château, dans le bac à sable.

La propriétaire de la pension nous demande nos « passaporte »,et ceux des filles pour noter avec précision les numéros, adresses, dates de naissance de chacun de nous. Elle nous demanderait nos empreintes digitales, cela ne nous étonnerait pas ! Sans doute des reliquats du communisme où l'on devait noter précisément les passages des étrangers. La salle de bain est également de l'époque communiste, sans fioritures mais très fonctionnel et très propre !

Notre étape débute par une côte, un coup d’œil à l'imposant barrage et nous continuons en direction de Bitov et son château (un de plus!), nous continuons jusqu'à un petit village, qui a eu la bonne idée d'aménager un étang pour s'y baigner. Aujourd'hui il fait froid (25°...) c'est samedi et ce petit coin de campagne est désert.

Après cette pause pique-nique, il nous reste encore près de 30 km vallonnés pour atteindre Slavonice. Nous sommes proches de la frontière avec l’Autriche, dans les champs de blé, à intervalles réguliers, la végétation recouvre des blockhaus. Ils protégeaient la Tchécoslovaquie d'une invasion des impérialistes capitalistes. Finalement, le capitalisme a envahi le pays, mais sans les tanks.

Il y aurait près de 7000 blockhaus en Rép. Tchèque, la plupart restent, inutiles, au milieu des champs. L'étape est longue car le vent, souvent de face nous ralentit. Nous changeons de région, quittant la Moravie du sud en direction de la Bohème du sud, et aboutissons vers 18h30 à Slavonice. Ce village d'environ 3000 habitants, visités par les touristes autrichiens et de nombreux VTTistes, était dans une zone sensible pendant la guerre froide. L'activité se concentre sur une très chouette place centrale où nous prenons une chambre d'hôtel très bon marché.

Pizza, glace et retour à l'hôtel avant 22h. La Rép. Tchèque est une destination idéale pour le VTT, nous en croisons une multitude, les chemins sont nombreux et bien balisés, et, régulièrement des petits bars invitent les clients sur des « cycloterrasa » à boire des bières ou des sodas. Par contre, l'animation nocturne est inexistante, ce qui nous convient bien, les nuits ont toujours été très calmes !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire