dimanche 22 décembre 2013

Cocotiers, temples, ananas, plages, pêcheurs...

Pak Nam Pran – Hat Phu Noi Beach
36 km

Réveil vers 9 heures. Nous étalons une couverture dehors, par terre devant l'entrée de notre chambre (sans doute ce qui est censé être une place pour garer une voiture). Nous concernant, ce sera notre table de petit déjeuner. Nous avions gardé quelques bambous remplis de riz, quelques biscuits et tranches de pain de mie, qui feront notre bonheur au petit déj. Faute de confiture, les filles inventent un nouveau concept : le sandwich au biscuit.
Après ce « copieux » petit déjeuner, nous pédalons jusqu'à la petite ville de Pak Nam Pran. Pour l'atteindre, nous traversons un petit port de pêche sur une rivière, et une zone remplie de mangroves. Puis nous longeons la côte beaucoup moins urbanisée que précédemment. Les paysages sont magnifiques ! Ici, la côté est très tranquille : petits ports de pêche alternent avec petits hôtels, certains fréquentés par des occidentaux, mais beaucoup par des thaïs de Bangkok. Ce n'est pas le tourisme de masse comme nous l'avons vu aux alentours de Hua Hin.

La route s'éloigne de temps en temps de la côte. Cocotiers







 
et champs d'ananas bordent la route. Très peu de circulation, et revêtement en parfait état ! Nous nous régalons...Nous décidons de déjeuner dans une de ces petites gargotes du bord de route de campagne. Pour 50 centimes d'euros par personne, nous prenons un traditionnel riz omelette et soupe de nouilles, accompagnés d'un bon soda.
Nous tombons par hasard sur un cul de sac nous menant à une superbe plage déserte au pied d'un piton rocheux. Enfin, nous décidons de prendre notre temps, de lâcher nos vélos, histoire de profiter de ce joli endroit. Baignade et collecte de coquillages. Nous rencontrons un cyclotouriste finlandais qui parcourt l'Asie en vélo !

Encore une heure de vélo et nous arrivons sur la plage d'Hat Phu Noi, 6 kms à l'entrée nord du Parc National de Khao Sam Roi Yot. Nous trouvons un petit bungalow à 900 Baths, en négociant. Ici, il y a quelques occidentaux et les prix sont plus élevés que là où nous avons dormis précédemment.

Promenade au coucher du soleil sur la belle plage quasi déserte, et resto indien (!).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire