mercredi 18 décembre 2013

Forfait demi-journée


Samut Songkhram – Ban Laem
45 km

Longue nuit qui nous fait récupérer du décalage horaire, nous faisons le tour du cadran, il est 11h et nous devons rendre la chambre à midi, et la réceptionniste ne rigole pas. Petit déj', puis, assis sur la terrasse de l'hôtel, à côté d'un bassin où se bousculent de gros poissons orange et blanc, préparation de messages à envoyer aux classes de Titouane et Amielle sur l'ordinateur. Nous demandons notre chemin à la dame de l'accueil, qui téléphone à une amie parlant bien l'anglais pour nous expliquer, cela prend une bonne demi heure. Bref, nous débutons notre étape à 13h, ce que l'on peut appeler un départ tardif...
A la sortie de la ville, il nous faut prendre sur une douzaine de kilomètres, une grande route (voir un autoroute !). Après moult hésitations, nous nous lançons ! Heureusement, la troisième voie est réservée aux 2 roues qui circulent lentement. Souvent ce sont des scooters « familiaux » : un couple avec un jeune enfant au milieu. Parfois ce sont des taxi side-car ou autre forme d'engin qui nous doublent avec un gros coup de klaxon et des grands sourires étonnés.

Enfin nous quittons cette bruyante route pour une plus tranquille qui sillonne à travers les salinières. Nous faisons une pause à une épicerie où nous sympathisons avec la famille. Il y a une petite fille de 18 mois environ, et nous comprenons que les parents sont surpris que Fantine soit si grosse, leur petite étant toute fine! Boissons fraîches et biscuits maison à l'arachide constituent notre déjeuner. A Ban Laem, le soleil se couche, la ville n'a pas grand charme, mais nous demandons au bord de la route la direction d'un hôtel. Une première personne nous décrit un chemin vers un hôtel que nous ne trouverons jamais, une deuxième personne nous donne une carte de visite avec un plan, d'un hôtel, mais tout est écrit en Thaïlandais. Le monsieur parle Thaï, et, malgré nos regards d'incompréhension, se lance dans de longues explications. Nous le remercions vivement, et, heureusement, cinquante mètre plus loin, un panneau avec le même dessin que sur la carte de visite.
Il s'agit de 3 petites maisons contenant 3 chambres chacune, les dames sont très arrangeantes, il fait nuit, nous ne voulons pas pédaler dans le noir et il n'y a pas de quoi acheter à manger à proximité. Elles y vont en voiture pour nous, riz et nouilles au menu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire