mardi 31 décembre 2013

Réveillon micro-onde

Saphli Beach – Thung Kha
60 km

Ce soir c'est le réveillon, les filles sont toutes excitées. Elles ont préparé un spectacle.
Nous avions deux choix possibles : ou bien nous arrêter à Chumphon, ville assez importante pour y passer le réveillon, ou bien aller au delà de Chumphon par les petites routes et s'arrêter dans la campagne. Notre expérience du karaoké en pleine campagne, et le Bouddha étant avec nous depuis le début de notre voyage, nous optons pour la seconde solution. Même si cette dernière est risquée : en effet, si nous ne trouvons rien dans la campagne, notre itinéraire nous mène ensuite sur un de ces autoroutes comme nous les redoutons.

Nous quittons la plage de Saphli par une petite route. Nous évitons le centre ville de Chumphon. Ici, de nombreux villages de pêcheurs sont construits entièrement sur pilotis. Nous en traversons un qui nous mène à une impasse, contraints de faire demi tour sur plusieurs kms. Toutefois, ce petit détour nous a permis de visiter ce village, la route, uniquement pour les deux roues est elle-même construite sur l'eau. Etant donnée que nous sommes en saison sèche, il y a moins d'eau, donc une concentration de déchets plus importante ! Au pied des maisons, ce sont des tas de déchets en plastique, d'emballage, qui s'amoncellent.

Nous nous arrêtons prendre un bon plat de riz dans un restau du bord d'une route de campagne, là aussi, un vendeur de glaces ambulant nous a géolocalisés !! Youpi, nous dégustons nos esquimaux avec grand plaisir.

Depuis le début de notre voyage, nous avons croisé des dizaines et des dizaines de gros serpents écrasés sur la route, dans un état de dessèchement plus ou moins prononcé. Alors que nous étions en train de chercher notre route, une dame nous interpelle, nous ne comprenons pas trop ce qu'elle nous raconte, puis elle pointe du doigt un serpent vivant cette fois ci.

Nous croisons plusieurs « pick up » remplis de grosses enceintes ou de chaises, les livrant dans des bars du bord de route. On sent que la fête se prépare. Alors que nous croisons très peu de maisons, mais surtout des cultures de palmiers à huile, ponctuellement, le long de la route de campagne, les bars « font la mise en place », la musique bat son plein. A chaque fois que nous passons devant, nous croisons les doigts pour trouver un hôtel dans le coin, mais malheureusement, aucun hôtel dans cette zone !

Nous voilà donc contraints de rejoindre l'autoroute, sans avoir trouvé d'hébergement, et la nuit tombe. Nous demandons un hôtel, on nous en indique un dans un sens. Après quelques kms, nous nous rendons compte qu'il n'y en a pas, nous redemandons à une autre personne qui nous en indique un dans l'autre sens. Ainsi, nous devons traverser l'autoroute, et rebrousser chemin...

Finalement, nous trouverons le Thung Kha Gardens Resort, dont l'entrée se situe au bord de l'autoroute, mais les bungalows plus loin, dans une vraie palmeraie très dense. Le cadre est sympa, mais c'est vraiment un hôtel de passage, pas de restau dans l'hôtel. Il est déjà tard, nous nous dépêchons de prendre nos douches. L'étape a été longue et ces quelques kms au bord de l'autoroute nous fatiguent beaucoup plus : poussière, bruit, pollution, et surtout rester concentrés et vigilants sur le trafic. Bref, nous sommes épuisés. Toutefois, nous sommes fortement motivés pour trouver un bar dansant (et surtout un restau : nous sommes affamés!) Armés de nos lampes torches et gilets fluos, nous sortons en espérant nous faire un bon réveillon.

La proprio de l'hôtel ne parlait pas anglais, mais grâce à des mimes, Céline lui avait fait comprendre que nous cherchions un endroit ou danser (ce qui avait fait beaucoup rire Titouane et Amielle). Elle nous indique donc une direction, mais semble assez floue sur le nombre de kms à parcourir. Nous poussons la carriole le long de l’autoroute sur une bande d'arrêt d'urgence assez étroite, en pleine nuit. Au bout d'1 kms, nous voyons des lumières, des tables et chaises, et une scène ! Youpi, il y a une dizaine de personnes, et des cadeaux posés sur une table. Nous demandons s'il est possible de manger (toujours en mimant!). Zut, ce n'est pas un restaurant mais une famille s'étant rassemblée pour fêter le jour de l'an.

Une lueur d'espoir nous amène à penser qu'ils vont nous inviter à passer la soirée avec eux. Mais, ils nous indiquent un seven eleven (épicerie ouverte jusqu'à 23h) à quelques kms le long de l'autoroute. Nous leur faisons comprendre que nous ne voulons plus continuer à longer l'autoroute. Très gentiment, ils nous proposent de nous y amener en moto. Fabrice part donc à l'épicerie, tandis qu'avec les filles, nous grignotons des bananes, des saucisses, tout en dégustant un bon Fanta. Séance photo, et Fantine se fait une petite copine de son âge. Nous passons un bon début de soirée.
Fabrice revient, un sac plein de plats à faire réchauffer au micro onde. C'est la seule chose qu'il ait trouvé... La famille nous propose de nous ramener avec le pick up à l'hôtel. Ils embarquent la carriole à l'arrière, et nous voilà retournés à la case départ. Ils nous offrent des barres de céréales en dessert !

La propriétaire de l'hôtel sort un micro onde de l'arrière boutique, et me voilà avec Titouane à faire réchauffer 5 plats de riz sous cellophane au micro onde pour notre réveillon. C'est tellement exceptionnel que Titouane prend en photo le micro onde. Nous dégustons nos plats dans le bungalow, accompagnés de bières bien fraiches. En dessert, des M&M's pour les filles, des barres de céréales pour nous. Pas de wifi, donc pas de musique, et pas de spectacle de danse. Heureusement, j'avais acheté à Prachuap Kiri Kan 3 fusées de cotillons qui amuseront bien les filles. A 23h30, nous nous endormons. Nous avons passé malgré tout une bonne soirée entre nous 5.











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire