jeudi 2 janvier 2014

Joyeux anniversaire Papilou

Sai Ri Sawi Beach – Lamae (proche de)
59km

A 6h45, une dame tape à la porte pour nous apporter la bouilloire électrique promise pour notre petit déjeuner. Nous nous rendormons un peu, Céline profite de ce réveil matinal pour faire quelques photos de la plage, plus tard dans la journée, une légère brume de chaleur donne des images moins nettes.

C'est marée haute et le bord de la plage est envahi de déchets plastique. Nous repartons le long de la côte habitée par quelques pêcheurs isolés, pour aboutir à la plage d'une petite ville : Thung Tako. Jeux pour enfants et wifi d'où nous envoyons un message de joyeux anniversaire à Papilou via Skype.

Céline commande un plat de nouilles aux légumes sautés et un avec des crevettes en plus pour moi. Elle fait de grands gestes pour expliquer qu'elle ne souhaite pas de viande, résultat, mes légumes sont crus, avec beaucoup d'oignons !

Baignade et nous remontons sur nos bicyclettes pour pédaler de nouveau à travers la campagne. A un carrefour, nous prenons une route à gauche, descendons sur 2 km pour aboutir à un petit port de pêche en cul de sac. Coup dur, il faut remonter, quelques centaines de mètres après le 1er carrefour, un 2ème où il fallait bien prendre à gauche. Nous approchons de Lang Suan, nous visitons un, deux, trois hébergement, cela ne nous convient pas tout à fait, nous devenons difficiles tellement nous avons connu d'endroits de rêve !

Nous dépassons le port de Lang Suan, sachant qu'après il y a encore une longue route côtière où nous imaginons de nombreux bungalows sous les cocotiers... Mais il n'y a plus rien, nous enchaînons les km et rien de rien, à un croisement de route, quelques commerçants, nous demandons s'il y a un hôtel à proximité, oui, tout proche,, en effet, mais le seul bungalow libre a subi un effondrement du toit.

Nous repartons et, après un virage, une cocoteraie, quelques vaches et chiens, quelques bungalows en bord de plage paradisiaque. Nous sommes les seuls clients, le soleil se cache derrière les cocotiers tandis que nous piquons une tête qui nous ôte de notre fatigue des presque 60 km parcourus dans la chaleur.

Un jardin très entretenu, ainsi que les hébergement, une terrasse de restaurant pouvant accueillir une cinquantaine de couverts, et nous qui savourons nos Chang et Sprite ! Le propriétaire nous réserve un accueil très chaleureux. Nous avons plutôt l'impression que son métier est agriculteur ou pêcheur et qu'il a réussi à construire un petit ensemble très chouette dans un cadre paradisiaque perdu dans la campagne...




1 commentaire:

  1. maintenant, il va falloir penser à rentrer ! qu'est-ce que vous croyez ? que vous allez rester à l'autre bout du monde à prendre du bon temps alors qu'on a tous repris le boulot ici ?
    en tout cas, une belle et douce année à tous les 5
    PS pour Fabrice : tu n'es pas au bout de tes surprises au retour ;-)
    cédric

    RépondreSupprimer