lundi 28 juillet 2014

Pas de bateau, + de vélo!

Balloch - Dunoon 43 kms

Ce matin la pluie s'est arrêtée et nous croyons apercevoir des rayons de soleil à travers la toile de tente. Les filles, comme d'habitude, ont super bien dormi! De notre côté, le froid et l'humidité nous ont réveillé à plusieurs reprises. En m'endormant, je pense au conseil d'un ami randonneur : psychologiquement, il est toujours bon de savoir que en cas de grand froid, nous avons une veste supplémentaire en réserve. Du coup, je n'ose pas mettre ma seconde polaire, je la garde "en réserve". Résultat : je me pèle tout la nuit, alors que je dors avec tous mes vêtements sur moi.

Nous nous réveillons plus tard que le groupe de jeunes espagnols, c'est signe que nous avons tout de même mieux dormi qu'eux. Nous assistons à un très beau lever de soleil, qui nous redonne du courage. Petit déjeuner face au Loch Lomond. Du bon beurre de cacahouètes et des bananes pour nous donner des forces pour une étape de montagne.
Les filles profitent des jeux et jouent aux cartes tandis que nous faisons sécher nos affaires au soleil.
Une fois que tout est sec nous rembalons tout, et enfourchons nos vélos pour quitter le bord du loch et traverser quelques collines jusqu'à Helensburgh. Pour motiver les filles, nous leurs annonçons que nous allons prendre deux bâteaux aujourd'hui. Le temps est magnifique, et cela nous réconforte bien. Titouane pédale avec de plus en plus de force, ce qui m'aide beaucoup dans les montées. Par contre Fabrice se rend compte qu'il est très chargé, et a un peu plus de mal!
Arrivés à Helensburgh, à l'embarcadère de notre premier ferry, nous découvrons que ce dernier n'existe plus! La crise est passée par là, cela revenait trop cher à la collectivité. Alors que nous devions traverser un fjord en 5 min de ferry (l'autre rive semble si proche!), nous devons faire tout le tour du fjord en vélo. Il fait beau, donc nous le prenons bien : ce sera l'occasion de découvrir "le fond" du fjord. En consultant google map, la dame de l'office du tourisme dit à Fabrice que c'est tout plat, et que nous devrions en avoir pour 1h30. En fait, nous pédalerons 2h30, et gravirons de belles côtes : j'ai la réponse à une des questions que je me posais : google map ne prend pas en compte les dénivelés.

Pause pique nique dans un joli parc au bord de l'eau avant d'attaquer le "supplément non prévu initialement". Au bout d'1heure, au détour d'une conversation, Fabrice m'annonce que la dame de l'office du tourisme lui a aussi dit que nous aurions pu prendre le bus avec nos vélos. Mais il fait beau, donc il ne me l'avait pas proposé, le coquin! Les filles nous demandent "c'est quand qu'on prend le bateau?!"
Amielle a pris la place de Titouane derrière moi, et elle pédale très peu. Au bout de 2 heures, Fabrice m'annonce que le second ferry que nous devons prendre part dans 20 minutes, et c'est le dernier de la journée. Nous mettons le turbo, et arrivés à l'embarcadère, Fabrice se rend compte qu'il s'était trompé d'heure, nous étions à l'heure française, donc on avait encore une bonne heure devant nous. Le farceur!
Nous prenons ce petit ferry pour les piétons, puis un autre plus important.
Arrivés à Dunoon, nous longeons le bord du fjord, les paysages sont très jolis, et il fait encore grand soleil malgré l'heure tardive. Nous décidons de planter notre tente vers 20h, à la sortie de la ville, dans une magnifique aire de jeux financée par l'Europe, avec une tyrolienne!
Cette fois-ci, la tente est plantée très rapidement (j'ai réfléchi pendant toute la nuit dernière à la façon dont il fallait s'y prendre pour monter le tipi).
Nous trouvons des bières fraiches dans la petite épicerie du village. Lors de notre repas, une dame faisant promener son chien s'inquiète que nous soyons délogés par les policiers. Elle nous invite à dormir chez elle, mais notre tente est déjà bien plantée, hors de question de l'enlever! Nous prenons ses coordonnées pour lui faire plaisir, et au cas où... 10 minute après, un monsieur s'inquiète que nous soyons réveillés tôt demain matin par les footballeurs du petit stade à côté duquel nous avons planté la tente, il nous indique un autre endroit où nous serions plus tranquilles.
Nous verrons bien, en tout cas nous sommes dans un super endroit, au pied de l'eau, avec une superbe vue sur le fjord!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire