dimanche 3 août 2014

le calme entre deux tempêtes...

Castlebay - Eriskay
20 kms

Les Hébrides extérieures sont un archipel d'îles situées à environ 80 kms du littoral nord ouest écossais. Nous étions tentés par ces îles pour plusieurs raisons : relief plus plat, possibilité de traverser l'archipel du sud au nord dans le sens du vent, avec des "pauses" dans les ferrys, et paysages et plages superbes.

Après une nuit fort agitée, nous attendons sous la tente que le vent se calme un peu, ainsi que la pluie. Puis nous plions la tente encore mouillée sous un nuage de meegees. Myriam, notre hôte de Glasgow nous avait prévenu : si la pluie s'arrête, les meegees arrivent.
Amielle et Titouane observent un oiseau Oyster Catcher (chasseur d'huîtres) avec son long bec rouge orangé, il fouille le fond de l'eau.

Nous allons faire quelques courses et nous mettons en route à destination d'une des superbes plages de cette petite île. Les paysages sont magnifiques : grande étendues de pelouse, moutons, petites maisons blanches isolées, et superbes plages de sable blanc aux eaux turquoises. La pluie s'est arrêtée, mais il fait trop froid pour se baigner. Nous pique niquons au dessus d'une très belle plage, et continuons notre route. C'est relativement plat, et en 2 heures de vélo, nous avons fait les 3/4 du tour de l'île. Nous arrivons à temps pour prendre un petit ferry afin de passer sur la seconde île de l'archipel : Eriskay. Celle – ci est minuscule!
Le capitaine du ferry est très sympa, et nous indique un "spot" pour planter la tente à l'abri du vent et à quelques pas du seul et unique pub de l'île.
Deux campeurs se sont déjà installés. Nous sommes au pied d'une magnifique plage de sable blanc. Nous plantons et allons dîner au pub.
Dans la nuit, aucune pluie, mais une grosse tempête de vent! Fabrice pense à déplanter la tente et pédaler. Il est 5h45, il fait jour. Les filles dorment profondément. Finalement, nous décidons de rester et je me mets à écrire les articles jusqu'au réveil du reste de la famille.












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire