mardi 16 décembre 2014

Bangkok sur le fleuve puis coiffeuse




   Une bonne nuit de sommeil nous permet de récupérer des 6h de décalage horaire et de la courte nuitée dans l'aéroport de Doha. Les bruits de la rue nous semblent familiers : les vendeurs ambulants qui proposent leurs marchandises, les tuk-tuks, un paon (!)...
Nous déballons les vélos et la carriole, et remontons le tout tandis que les enfants prennent leur petit déjeuner. Notre hôte et amie Supaporn arrive, nous propose une visite et nous conte ses progrès à bicyclette. Depuis qu'elle sait qu'elle nous accompagnera quelques jours dans le sud, elle a décidé de s'entraîner à fond, accompagnée d' un professeur particulier et d'un coach !

Dans le Tuk-Tuk
Nous prenons un taxi qui nous rapproche du fleuve Chao Phraya. Il n'y a pas encore d'embouteillages sur le fleuve bien que très emprunté par les bateaux de transport collectif et les « bateaux-temples » (dixit Amielle) des hôtels et tours opérateurs. Avant d'embarquer dans un de ses « express boat » (transport en commun), nous allons dans une banque pour changer des Euros en Baths. Le taux est plus intéressant en ville qu'à l'aéroport. Un ancien élève de Supaporn est à l'accueil, il nous offre du thé en attendant notre tour.

Déjeuner dans un petit resto de plein air dans un marché, spécialiste du canard, et nous partons en bateau visiter les rivages, Supaporn nous donnant les explications des différents quartiers, bâtiments et temples. Nous quittons notre amie pour une grande balade autour du palais du roi que nous terminons dans un parc royal où de nombreux Thaïs font du jogging ou de la marche nordique. Les filles « reprennent des forces en buvant un faux Sprite et en utilisant les ateliers de musculation » (dixit Titouane).

Retour dans « notre » quartier de Thonburi, Céline, Titouane et Amielle vont chez la coiffeuse au coin de la rue de l'école de Supaporn. Le shampoing est très dynamique et se pratique quasiment allongé. Les coupes sont bien réussies, les trois pour 500 baths (environ 12,50 €), Céline se dit qu'elle y retournera juste avant notre départ !

Réincarnation de Flèche
Nous achetons des riz fris au bord de la route, et dégustons le tout accompagné d'une bonne bière « chang » sur notre jolie terrasse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire