mardi 30 décembre 2014

Derniers coups de pédales le long du Mékong

Tha Bo – Nong Khai 38 km

Nous passons par le marché pour acheter un gros paquet de beignets de bananes pour compléter notre première collation. Pas de trace d'usine de nouilles de riz, nous abandonnons la recherche et longeons tranquillement le Mékong, toujours la plupart du temps entre des champs de tabac.

En début d'après-midi, nous passons devant le « Vientiane Restaurant », une grande terrasse bien achalandée, nous stoppons pour le déjeuner. Bon choix, tout y est excellent, je commande un bar grillé au barbecue, au poivre et à l'ail. Les 3 filles m'en mange les ¾, heureusement il était de grande taille.

Nous discutons avec le frère du propriétaire du restaurant qui nous a aidé à traduire le menu, les enfants s'amusent auprès d'un aquarium, et sur les balancelles. Mon poisson est tellement bon que je commande une bière pour l'accompagner, c'est exceptionnel car quand nous devons pédaler l'après-midi, nous évitons l'alcool qui nous couperait les jambes.

Puis nous faisons les quelques kilomètres qui nous séparent de Nong Khai, nous passons sous le pont de l'amitié qui relie la Thaïlande au Laos ; en fait, je crois que tous les ponts entre ces 2 pays s'appellent « friendship bridge » !

Notre hôtel est à l'entrée d'une longue promenade où se succèdent resto, bar, temples et le marché central.Pour une fois, nous avions réservé la veille, pour 2 nuits, car avec le jour de l'an nous craignions de ne pas trouver d'hébergement. Il leur restait une chambre, sommaire, avec la salle de bain commune à l'extérieur, mais grande, au 1er étage d'une petite maison donnant sur le fleuve. C'est parfait pour terminer notre périple dans le nord.

En fin d'après-midi, nous allons faire quelques emplettes au marché, profiter de la promenade et manger dans un resto moyen mais très bien situé.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire