mardi 23 décembre 2014

Encore une étape de montagne, nuitée sacrée!

Tha Li (proche de) – Village jonction Nam et Mékong
45 km

Au matin, nous discutons avec les propriétaires, le monsieur a fait un feu dans le jardin pour que nous puissions nous y réchauffer en attendant que le soleil perce la brume matinale. C'est un climat de montagne, frais la nuit mais qui se réchauffe bien avec le soleil. L'hôtel n'est ouvert que depuis quelques semaines et nous sommes les premiers clients mis à part quelques amis venus faire une cérémonie pour porter chance à ce nouveau commerce.

Le monsieur a passé 25 ans aux États-Unis, à Las Vegas, avec sa femme, ils ont entièrement construit les bungalows et les aménagements. Dans quelques temps les plantations auront poussé et avec un peu de décoration, l'endroit sera très chouette. Nous allons nous baigner dans la rivière que nous traversons à gué,... et nous voilà au Laos ! Titouane nous dit que nous avons changé de pays sans nos passeports, et surtout sans visa !

Nous revoici pédalant tranquillement dans la vallée de la rivière Nam, au bout d'une dizaine de km, nous déjeunons et hésitons à rester dans un hôtel aux cases en bambous. Mais il est encore tôt et ayant peur de nous ennuyer nous reprenons la route sans trop savoir ce que nous trouverons plus loin. Et plus loin, c'est à 30 km, deux gros villages mais pas d'hôtel, comme le jour décline, et que nous sommes fatigués de ces deux longues étapes d'hier et d'aujourd'hui, nous allons demander l'hospitalité au temple. Les moines nous proposent de dormir dans un premier temps dehors, sous des moustiquaires. Nous leur faisons signe que nous avons peur d'attraper froid (il fait vraiment froid la nuit dans la montagne.) Du coup,ils nous invitent à dormir dans le temple, au pied du bouddha et des offrandes, par terre. Ils nous apportent des moustiquaires, des nattes et des couvertures. C'est rustique et nous craignons d'avoir froid, mais c'est une drôle d'expérience ! Les enfants qui jouaient au foot s'arrêtent et nous observent attentivement en train de préparer notre couchage. Le temple est en fait un vaste pré haut, en plein courant d'air. Céline craint d'avoir très froid...

Nous partons nous promener dans le village à la recherche de nourriture. Tous les habitants nt repéré notre présence et nous demandent où est ce que nous dormons ! Pas de resto dans ce village perdu, mais Ouf ! un jeune a eu la bonne idée de vendre des crêpes. Il propose de casser un œuf dessus, cela fait une sorte de crêpe à l'omelette sucrée, c'est très bon et nous en mangeons 2 chacun. De retour au temple, une jeune femme qui savait que nous cherchions à manger un peu plus tôt, arrive avec du riz et de l'omelette pour nous, double dîner !

A 20h30 les filles dorment, le village s'assoupit, les couvertures s'avèrent très chaudes. Titouane, qui dort avec Céline sous la moustiquaire, a les yeux tout ronds de surprise de dormir dans cet endroit sacré ! Tout le monde s'endort très vite, la fatigue aidant !










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire