mercredi 17 décembre 2014

Train pour le Nord

Bangkok - Phitsanulok

Peu après 9h, Supaporn vient nous saluer accompagnée de son coach de vélo qui va nous accompagner jusqu'à la gare. A noter que, malgré les multiples embouteillages, nous n'assistons jamais à une dispute, ni même un coup de klaxon énervé d'un automobiliste. La circulation est très dense mais bizarrement (quand on vient de faire quelques kilomètres à vélo dans Paris, peu avant) très tranquille. C'est surtout la pollution qui nous dissuade de faire du tourisme à vélo dans Bangkok. D'ailleurs le coach de Supaporn, comme quasiment tous les cyclistes et motards portent un foulard sur la bouche.

Arrivés à la gare centrale, nous remercions M. Chang qui nous a guidé (Chang, comme la bière, cela signifie « éléphant »). J'aide les cheminots à installer nos vélos et notre carriole dans le « wagon-cargo ». Malheureusement, le train express n'accepte pas les vélos, donc nous voyageons avec le « rapide » qui devait mériter ce nom à l'époque où il a été construit. Bien que très usé, les sièges sont spacieux. En 3ème au fur et a mesure du trajet et du remplissage, des gens voyagent debout, mais en seconde nous avons des places numérotées. Plusieurs autres touristes ont fait ce choix. De nombreux vendeurs ambulants arrivent tant bien que mal à se frayer un passage dans le couloir afin de proposer aux passagers des plats de riz, des fruits ou des poissons.

Nous arrivons à Phitsanulok après 7 heures de train en fin de journée. C'est long, mais les filles ne voient pas le temps passer, elles font des jeux sur leurs livres tandis que nous regardons le paysage. Mark, notre hôte « warmshower » nous attend à côté du wagon-cargo. Il est anglais, marié à une Thaïlandaise et habite la Thaïlande depuis une douzaine d'années. Il a l'habitude d'accueillir des invités via les réseaux warmshower et couchsurfing (120 personnes accueillies au total!) : arrivés chez lui, il y a un invité canadien, le lendemain c'est un argentin qui débarquera du train ! Nous ne ferons pas la connaissance de sa femme et leur fille, en déplacement pour quelques jours.

Dîner au resto, toute la ville semble regarder un match de foot à la télé : Thaïlande – Malaisie, 2 – 0 ! Puis discussion sur notre itinéraire et nous allons nous coucher dans une salle de classe : Mark est professeur d'anglais, il donne des cours hors temps scolaire aux enfants par classe de 8 maximum. Les filles passent deux bonnes heures à jouer à la maîtresse dans cette classe avant de se coucher.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire