lundi 5 janvier 2015

D'île en île

Ko Muk – Ko Libbong 22 km

Après le petit déjeuner, un long tail boat nous attend au pied de notre hébergement pour nous ramener sur le continent. Nous y pédalons tranquillement une quinzaine de km pour atteindre Hat Yao et reprendre un long tail boat pour l'île de Ko Libbong. L'ambiance y est différente, l'île est peuplée en grande partie de village de pêcheurs musulmans. Les quelques mosquées sont très colorées. En débarquant, nous regardons une dame travailler le caoutchouc, récolté sur des hévéas.

Sur Ko Libbong, il semble qu'il n'y ait que 3 hôtels. Nous traversons l'île pour les atteindre. Il y en a 2 qui donnent sur un magnifique plage dorée. L'un est trop cher, l'autre trop fait pour « les étrangers qui viennent chercher du calme » (dixit le serveur du restaurant). Céline part à la recherche du 3ème tandis que Titouane et Amielle s'amusent dans l'eau. Quand elle revient, elle n'a pas été emballé par ce qu'elle a vu et nous nous résignons, après négociation de bungalows quelconques, mais à la vue splendide, à rester entre européens + notre amie thaïlandaises Supaporn, pour un soir.

Sous un abri, des clients se font masser sur fond de musique zen, c'est très huileux et pas du tout un massage traditionnel... Nous faisons une longue promenade sur la plage où nous croisons une classe de thaïlandais, vivant à proximité de la frontière avec la Malaisie, en sortie pour 2 jours.

Après avoir admiré le coucher de soleil, nous retournons mangé au resto de l'hôtel, classé comme un très bonne table par le lonely planet et c'est vrai que c'est vraiment bon. J'ai pris un Tom Yum aux crevettes, épicé à point.


















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire