jeudi 8 janvier 2015

Ko Sukorn, une autre île très chouette

Hat Samran – Ko Sukorn – Hat Samran 51 km

Sans les bagages laissés dans notre bungalow d'Hat Samran (Titouane dit que ça fait ringard de voyager sans les saccoches!!), nous prenons la piste boueuse du bord de mer pour atteindre, en face de l'île de Ko Sukorn, le petit port de Ban Ta Seh où nous embarquons sur un long tail boat.
La côte est magnifique, nous ne croisons que des pêcheurs et des buffles !
Il n'y a pas foule à l'embarcadère, une seule passagère avec nous, une enseignante qui retourne sur l'île avec des affiches du corps humain. Sur l'île, très peu de touriste aussi, et des villageois d'une extrême gentillesse. Nous pédalons vers le nord, la côte est superbe. Puis la route se transforme en une étroite piste de dalles de béton qui serpente dans les forêts d'hévéas. C'est très agréable de circuler à bicyclette sur cette île assez plate. Au cours de la seule montée de la journée, nous apercevons un singe avec une « barbe ». Il doit y en avoir d'autres que nous entendons crier, mais nous ne les voyons pas, la forêt étant trop dense à cet endroit.

Peu après, nous aboutissons à une splendide plage avec un panorama sur les autres îles de Trang, tout à fait remarquable. La plage dispose de 3 « resort ». Je passe devant les 2 premiers sans m'attarder car le 3ème est signalé par le lonely planet comme abritant « la meilleure table des îles de Trang ». Stupéfaction, ce resort est en travaux, le restaurant est fermé. Je reviens sur mes pas jusqu'au 2ème resort et fais signe à Céline et aux enfants de me rejoindre, la carte à l'air sympathique. Partout il y a très peu de clients...

Mais d'abord je rejoins toute la famille dans l'eau. Puis Céline va choisir une table pour déjeuner, et c'est l'incident. Un couple de sexagénaires buvant des bières à côté demande à Céline de ne pas s'asseoir à une table à côté d'eux, ils n'ont pas envie d'avoir le bruit des enfants (qui sont toujours à 50 m de là dans l'eau) ! Céline répond qu'ils n'ont qu'à changer eux de place et la grosse dame dit que les enfants de moins de 7 ans sont interdits dans cet hôtel. Elle précisera que les enfants sont interdits la nuit ; bref comme la conversation est en anglais, nous ne comprenons pas mot à mot ce que raconte cette touriste peut-être allemande.

Le personnel thaïlandais était pourtant très sympathique, mais cette altercation nous incite à aller au tout 1er resort de la plage et finalement, le couple aigri nous a rendu service. Le restaurant y est moins cher, excellent et l'ambiance plus conviviale. Le patron nous explique qu'il nous a vu la veille, lorsque que nous faisions une pause en vélo.

Autre coup de chance, si l'on peut dire, l'orage du jour éclate pendant le repas et il ne pleuvra plus ensuite. Re-baignade et nous repartons pour faire le tour sud de l'île. Le compteur tourne, nous approchons des 800 km parcourus en Thaïlande pendant ces vacances. Pas d'autres passagers pour notre retour sur le continent, notre escapade à Ko Sukorn nous laisse un excellent souvenir.

Il fait presque nuit, nous rentrons par la route bitumée parallèle à la côte, 13 km plus tard, nous commandons un très grand plat de riz frit avec des légumes à notre hôte ainsi que du poisson pané. C'est du barracuda, les enfants se régalent, notre hôte nous offre des oranges et nous prenons des glaces. Les filles jouent avec Gong, le fils de nos hôtes. Encore une très belle soirée dans cet endroit coupé du monde !
Ça y est nous avons dépassé les 800 kms !
































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire