mercredi 7 janvier 2015

Pédalage, pluie, plage et poisson

Kantang – Hat Samran 58 km

Ne souhaitant pas traîner dans notre hôtel miteux, dès le réveil nous bouclons les sacoches, avalons quelques mandarines et en route vers la plage. Vers 11h, heure à laquelle nous commençons notre étape habituellement, nous avons déjà fait une vingtaine de km. Nous prenons un complément de petit déj, puis pédalons une dizaine de km sur une grande route avant de bifurquer vers Hat Samran sur une route de campagne telle que nous les apprécions toujours. Dans un village, nous nous arrêtons pour manger des nouilles de riz et repartons rapidement, nous avons tellement hâte de retrouver la plage.

Un peu plus loin, à un carrefour, une supérette avec à l'extérieur un petit café. J'y achète une brioche cuite à la vapeur, à l'intérieur, une sorte de pâte d'amande, mais je ne saurai jamais de quoi il s'agissait. C'était sucré, peut-être de la patate douce ? Les filles reviennent de la supérette avec des glaces, Céline commande un thé glacé. Les nuages s’amoncellent, quelques gouttes tombent, puis c'est l'orage !

Nous attendons la fin de l'averse et repartons sous une pluie fine qui ne nous quitte plus jusqu'à la plage de Samran. Une fête est en train de se préparer, des chapiteaux, des manèges sont en cours de montage. Nous apprenons que le surlendemain, se tiendra une foire pendant 3 jours. La pluie redouble, nous sommes trempés. Céline va voir un resort à proximité, c'est parfait, 4 bungalows récents, un couple adorable qui tient cela avec un café donnant sur la plage. Quelques clients thaï de Bangkok, très surpris de nous voir débarquer en vélo, trempés !

Nous avons très bien roulé, près de 60 km et une arrivée avant 17h. Carnet de bord, douches, balade sur la plage au coucher de soleil en attendant que le dîner arrive. La plage n'est pas faite pour la baignade mais plutôt pour les pécheurs : de très belles barques et une magnifique vue sur les îles.
Les femmes sont en train d'enlever les poissons des filets, tandis que les hommes pêchent à pied. Un enfant surveille un espèce de piège à crabes.Le coucher de soleil est magnifique et l'ambiance extra !
J'ai demandé à la proprio de l'hôtel si des restos étaient ouverts à proximité, elle m'a proposé de commander la nourriture. Elle nous cuisine un « big fish for all the family » soit un bar grillé au barbecue ( acheté aux pêcheurs d'en face) et un saladier de riz frit aux légumes accompagnés de bière « Léo ». Nous nous régalons et sympathisons avec nos hôtes et leur fils de 3 ans. Une très belle soirée !










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire