jeudi 13 août 2015

Manoir de Puikule

Staicele – Limbazi
54km

Le soleil tape fort sur la tente et tout le monde finit sa nuit en dehors de son sac de couchage et se lève tôt si bien que nous sommes en route vers 10h. Le village de Staicele est typique avec un ensemble de maison en bois plus quelques unes en briques rouges. L'itinéraire proposé passe par un petit pont de bois si bien que les filles entonnent la chanson d'Yves Duteil.

Nous pédalons jusqu'à un autre village fait de bois et briques rouges, Aloja, où nous buvons un café et faisons les courses pour le pique-nique. Moins de 10 km plus loin Céline avait repéré dans le hameau de Puikule, un manoir avec son parc, ouvert au public. Il n'y a pas beaucoup de publicité pour ce monument, mais nous avons de la chance. C'est un manoir construit à la fin du 19ème siècle, qui a appartenu à une famille allemande durant plusieurs générations avant de devenir l'école du village puis, aujourd'hui, un centre de loisirs.

Une professeure d'anglais, ayant enseigné du temps où le manoir était une école, est présente car elle participe à l'accueil des descendants allemands des anciens propriétaires ce jour. Elle nous fait visiter le manoir !

Maintenant il nous reste une grosse vingtaine de km de route de campagne animée simplement par des cigognes avant d'atteindre la ville de Limbazi. Le vent nous pousse et l'arrivée sur la ville est sympathique : de grandes maisons de briques rouges ou bien de bois. Pas d'hôtel dans cette ville, mais 2 auberges de jeunesse et un centre sportif classé comme hébergement. Le centre est au bord d'un joli lac où se déroule régulièrement des compétitions d'aviron.

Tout est complet, mais le propriétaire est ok pour que nous plantions la tente et utilisions les douches des vestiaires pour la modique somme de 6 euros. Des enfants se baignent, mais le vent nous en ôte l'envie. Les filles préfèrent profiter des nombreux jeux de plein air.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire