dimanche 14 février 2016

Happy Valentines!

Sablayan – Calintaan
49 km

« Nous avons fait 49km, ensuite nous nous sommes arrêté boire des boissons fraiches puis nous sommes allés chercher un hôtel. Nous n'en avons pas trouvé d'hotel. Mais un monsieur voulait bien qu'on dorme chez lui car c'était un hôtel en construction. Mais comme il n y avait pas de chambre ,nous avons dormi sur les tables mais il y avait quand même le restaurant. » Amielle

Dans les villes et villages, depuis le début de notre parcours, il y a des décorations pour fêter la Saint Valentin, des cœurs et des guirlandes rouges dans de nombreux endroits ; parfois une affiche du gourverneur du Mindoro Occidental avec « Bonne Saint Valentin, je vous aime tous ! ».

Nous pédalons souvent au milieu de grandes rizières, parfois des ouvriers sont en train de repiquer le riz, Fabrice explique aux enfants le travail harassant que cela constitue, les pieds dans l'eau, courbé en deux sous une chaleur écrasante...

Une vache se baigne dans un point d'eau, « un chameau » dit Fantine, c'est vrai que les vaches ont une bosse comme les zébus, et aussi de longues cornes. Elles sont souvent allongées dans des points d'eau au cours de la journée.

Il y a plusieurs « hotel-resort » quelques kilomètres avant la petite ville de Calintaan, mais nous aimerions dormir dans la ville ; une douzaine de km avant, nous déjeunons dans le village de Conception. Ramon nous avait prévenu, il n'y a pas d'hébergement à Calintaan, c'est une petite ville de pêcheurs qui semblent encore isolée, il y a quasiment uniquement des maisons en palmes, bambous, torchis... il ne semble pas y avoir d'électricité ; mais beaucoup de personnes discutent pour envisager notre lieu d'hébergement ce soir !

Finalement, nous dinons et dormons sur une sorte de plage privée, c'est à dire un espace avec accès direct à la plage, aménagé plutôt pour de la restauration. Nous commandons un poisson grillé et des nouilles pour le dîner, nous nous baignons longuement, Titouane et Amielle passent chaque jour des heures dans l'eau avec masque et tuba, bien qu'il n'y ait pas grand chose à voir sur les fonds sablonneux !

Après ce bon bain, nous allons prendre la douche : il faut se rendre à la pompe du village. Pendant que l'un pompe, l'autre se lave ! Il n'y a pas d'abri, nous sommes à la vue de tous, au bord du chemin. Régulièrement pendant notre douche, les enfants du village viennent chercher de l'eau. Cela nous amuse beaucoup.

De retour à la plage, le gérant du site fait disposer des matelas sur les tables, un ventilateur pour chasser d'éventuels moustiques et nous dormons tous ensemble à la belle étoile, très original pour une saint valentin.






1 commentaire:

  1. Ben dis-donc!! Vous continuez à nous faire bien rêver sous notre petite pluie fine et devant un thermomètre qui ne cesse de se casser la figure. Hier matin, un petit -3°C des familles, histoire de bien gratter le pare-brise (tâche qui ne vous incombe jamais, heureux cyclistes que vous êtes. Chez nous, la St Valentin avait la couleur d'un Château Margaux Grand cru classé 2010, autant dire l'équivalent d'une semaine en pension complète dans un 4 étoiles de Manille. Un vrai régal, mais qui a rendu la matinée du lendemain un tantinet laborieuse. Il nous tarde de lire la suite de votre voyage. Bises à tous les cinq

    RépondreSupprimer