dimanche 21 février 2016

Journée cascades!

Tugdan – San Agustin
48 km
Aujourd'hui, nous allons parcourir la route côtière de l'est de l'île, on nous a prévenu, ça grimpe ! Nous nous mettons en route vers 9h30, les premiers km jusqu'à Santa Maria sont plutôt faciles, nous nous y arrêtons pour boire des milk-shakes à base de poudre et de lait concentré. C'est bien glacé et cela complète notre petit déjeuner. Puis les choses sérieuses commencent, la côte est magnifique et la petite route cimentée se trace un chemin entre la montagne sur notre gauche, recouverte de jungle, et la mer sur notre droite. C'est une bonne dizaine de km d'efforts avec des points de vue splendide sur l'eau turquoise, les autres îles de la région de Romblon, les étroites plages de galets...
En fin de matinée, nous nous arrêtons pour boire des sodas dans une minuscule épicerie. La mamie qui tient ce commerce nous encourage à aller visiter la cascade à proximité. Quelques enfants nous montrent le chemin. La cascade n'est pas très impressionnante, mais elle a formé une agréable grande piscine naturelle d'eau douce et fraîche. C'est une pause revigorante qui nous permet de repartir à l'attaque de quelques raidillons que nous franchissons en transpirant beaucoup mais sans mettre pied à terre.
A la recherche d'un restaurant, nous passons devant une boulangerie, dans un village. Nous poussons la porte et découvrons, dans une maison en palme et bambou, un four à pain et le boulanger au travail. Nous lui achetons diverses patisseries, notamment à la noix de coco ainsi que du spanish bread au goût sucré mais au contenu indéfinissable ressemblant à de la pâte d'amande.
Nous passons le long de la maison du boulanger pour nous installer sur un banc en bambou, au bord de l'eau. A côté de nous, une énorme truie fait la sieste. Tout à coup, elle se met à grogner, et une douzaine de porcelets sortent d'un abri pour venir têter !
Après cette pause pique-nique, nous repartons pour les quelques km restant, avec moins de dénivelé. La baie de San Agustin est jolie et paisible. La ville comprend un petit port d'où partent les ferrys pour l'île de Romblon, capitale de la région. Il y a 3 pensions qui ne nous inspirent guère à proximité du port. La police nous accueille aussi. Et nous croisons un peace corp américain, qui a été prévenu par sa collègue Sarah d'Odiongan, il nous indique un hôtel à 1,5km au bord de l'eau et nous propose de nous guider jusqu'à une cascade.
Après avoir posé nos bagages, nous filons jusqu'à la cascade pour un bain rafraichissant avant la tombée de la nuit. Puis nous dînons au bord de mer, où un kiosque fait des sandwichs et des frites. Nous discutons un bon moment avec le peace corp de son expérience dans les Philippines.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire