vendredi 12 février 2016

Un peu d'eau dans la piscine SVP!


Mamburao – Santa Cruz
27km

Petit déjeuner composé de saucisses grillés, mangue et pancakes, Fabrice mange les saucisses des filles qui n'aiment pas cela au réveil, ces dernières se régalent avec les mangues et arrosent leurs pancakes de sirop d'agave. Puis nous traversons le jardin de l'hôtel pour sortir ditectement sur la plage de sable et nous baigner. Non loin, de nombreux bateaux de pêcheurs ressemblant à des catamarans en bois. Ils « nettoient » leurs bateaux avec des feuilles de citronnelle pour attirer les poissons. Comme nous avons longuement profité de la baignade et que l'étape du jour est courte, nous décidons de déjeuner à l'hotel.

L'hôtel ne comporte pour l'instant que 3 chambres, mais un étage est en construction. La patronne veut aussi aménager le jardin qui donne sur la plage ; l'adresse est déjà très sympathique et le sera encore plus dans quelques mois. La fille de la patronne est à l'accueil et au service, tandis que sa petite fille prénommée « Banana » se promène avec ses jouets.

Un groupe de collégiennes arrivent pour déjeuner ce qui déclenche une longue série de photos, après les photos de groupe, chaque collégienne souhaite une photo individuelle avec Amielle, Titouane et Fantine. Elles sont toutes très coquettes avec de longs cheveux noirs soyeux. Ensuite, Céline les entraine dans une partie animée de Uno et nous leur faisons goûter du chocolat français.

Après le déjeuner, nous réglons la note de l'hôtel, le dîner de la veille nous a été offert par l'office du tourisme, et partons pour une courte étape. Nous traversons de grandes rizières et pédalons au milieu de bananiers, cocotiers, papayers... pour arriver à Santa Cruz. Peu après le village, un grand hôtel « resort », nous stoppons là pour la nuit. Ramon annonce une surprise, il y a une piscine, mais les employés lui disent qu'elle est vide ! Alors il demande s'ils peuvent y mettre un peu d'eau pour nous.

En effet, une heure plus tard, nous venons au bord de la piscine, et c'est tout un spectacle, les employés finissent de nettoyer la piscine vide et pompent sûrement dans leur propre forage pour faire venir de l'eau ; ça ne marche pas et beaucoup d'employés arrivent, s'activent, ils parlent entre eux et nous ne comprenons pas quand tout à coup, un puissant jet d'eau jaillit d'une arrivée, nous applaudissons !




Nous nous amusons à glisser sur le fond de la piscine avec de l'eau jusqu'aux chevilles, à profiter du massage du jet d'eau, c'est très drôle comme situation, quand la nuit tombe, nous avons de l'eau jusqu'aux genoux. Nous pensons qu'en semaine, en ce moment, il n'y a pas beaucoup de clients, la piscine n'est remplie que le week-end, en quelques heures, via le forage.

Nous rejoignons nos compagnons de voyage pour un bon dîner.

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire