dimanche 6 mars 2016

Nos réactions "à chaud" après 700 kms aux Philippines!

Titouane: "J'ai adoré nager avec les poissons et voir les étoiles de mer et les oursins. J'ai aussi aimé me baigner dans l'eau sulfureuse! D'ailleurs j'ai été surprise par l'odeur de l'eau sulfureuse et aussi par les déchets au bord de la route. J'ai moins aimé être prise tout le temps en photo même si j'aimais être une star! Mes souvenirs les plus drôles sont de prendre un bangka, de voir les cochons jetés à l'eau, nager; et aussi quand maman a dit à un américain "It smells champiñones" au lieu de "mushroom". Pour le prochain voyage j'aimerais faire du camping sauvage."

Amielle: "J'ai adoré nager avec les poissons. J'ai été surprise d'être interviewée par la radio! Je n'ai pas aimé les traversées en bangka, j'avais le mal de mer. Pour le prochain voyage j'aimerais repartir en Asie!"

Fantine: "J'ai adoré les hôtels. J'ai été étonnée par la télé dans l'avion. Je n'aime plus aller dans la carriole, je préfère pédaler. Mon meilleur souvenir c'est quand je pédale sur le tandem! Pour le prochain voyage j'aimerais continuer à faire des jeux."

Céline: "J'ai adoré le côté aventures de ces vacances, la gentillesse des Philippins et les pauses sodas au bord de la route, dans des échoppes à discuter avec les gens. J'ai été surprise par le nombre de maisons en bambous! J'ai moins aimé le nombre de fast-food... Mon souvenir le plus rigolo c'est le débarquement du grand bangka via des barques sur l'île de Tablas. Pour le prochain voyage, j'aimerais repartir en Asie du Sud-Est et pourquoi pas sans la carriole, avec un vélo individuel pour Titouane."
Fabrice: "J'ai adoré le contact avec les Philippins et aussi ma rencontre avec Nemo! J'ai été très surpris par l'absence de touristes sur ces îles paradisiaques, surpris aussi par notre accueil en VIP et les escortes policières. J'ai souvent été déçu par la nourriture trop "sweet". Mon souvenir le plus drôle c'est l'interview avec la radio locale du Mindoro occidental, après notre première étape en vélo. Pour le prochain voyage, j'aimerais retourner explorer d'autres îles des Philippines, ces vacances étaient beaucoup trop courtes!"

mardi 1 mars 2016

Vélo en bambou

Manille
Quelques km en Bamboo Bike !

Les bagages quasiment bouclés, nous prenons un café avec Dale avant son départ au boulot, nous échangeons quelques anecdotes sur la vie aux Philippines puis prenons quelques photos souvenirs devant la maison. Vers 10h30 Ramon arrive avec son ami June et un van loué pour la journée afin de transporter nos affaires.

Ramon nous avait promis une surprise, il va s'agir d'une journée complète de surprises jusqu'à notre avion ce soir à 22h ! Première étape, le ministère du tourisme dans le quartier d'affaires Makati, où nous sommes reçus par la responsable du tourisme pour la région MIMAROPA (Mindoro, Marinduque, Romblon et Palawan). Elle veut tout savoir sur notre voyage, ce que nous avons aimé ou non, la sécurité, les routes, les hébergements, les activités... Elle a beaucoup d'idées pour développer le tourisme dans la région dont elle est responsable et notamment elle souhaite un tourisme respectueux de l'environnement, elle a conscience de la fragilité, de la vulnérabilité des îles des Philippines.

Elle nous offre des cadeaux et nous invite au restaurant (excellent restaurant coréen juste en face de son bureau), nous lui promettons de faire un compte-rendu en anglais de notre voyage afin qu'elle puisse utiliser notre témoignage auprès de ses interlocuteurs.

C'est reparti en direction de Manille « intra-muros », il s'agit de l'unique quartier de la capitale qui n'a pas été complètement détruit pendant la 2ème guerre mondiale. Le contraste entre le quartier de gratte-ciel de Makati, les bidonvilles des autres quartiers et l'intra-muros est étonnant. Ce dernier est composé d'une forteresse, de jardins, d'églises, de vieilles maisons d'architecture hispanique, et la circulation automobile y est très calme. Au cœur de la plaza San Luis, nouvelle surprise, c'est ici que l'entreprise qui fabrique des vélos en bambou (voir www.bambike.com) a un magasin de vente. De plus, Bambike propose des visites guidées à bicyclette du Manille Intra-Muros.

Les choses s'emballent, nous sommes interviewés, photographiés et invités à faire la visite en bamboo-bike avec Bryan, le patron de la boîte. Ce sont les cadres qui sont en bambou, tout est fait à la main, sur mesure et une partie des bénéfices est reversé aux communautés villageoises où sont fabriqués les vélos. La promenade est très sympa et nous fait découvrir une partie méconnue de la capitale. Sans cela, nous aurions gardé uniquement les embouteillages comme souvenir de Manille ! C'est une ville difficile à appréhender, mais qui a beaucoup d'énergie, une population étonnante et attachante, et ce quartier, l'intramuros, déconcertant avec ses trois universités et ses étudiants déambulants dans les parcs.

De retour à la boutique de vélos, nous retrouvons notre ami Ramon avec d'autres personnes qui s'occupent de la partie marketing pour la promotion du tourisme aux Philippines. Un guide parlant français est aussi là pour nous accompagner. Nous allons prendre une collation dans un café-restaurant très soigné et très catholique ! Un portrait grandeur nature du Pape François accueille les clients et de multiples décorations dédiées à la religion ornent les murs. Le nom du resto ? Le Mitre, c'est un chapeau que les évêques portent durant certaines cérémonies.

Nous donnons nos impressions de voyage, promettons de nouveau de faire une synthèse en anglais de notre voyage aux Philippines, puis c'est l'heure du départ pour l'aéroport. Notre dernière photo d'adieux est émouvante, nous ne sommes restés que 3 grosses semaines dans ce pays, mais nous y avons vécu tellement de choses...

A l'aéroport, tout s'enchaîne sans problème, nous grimpons dans l'avion et bye bye !
















Derniers pas aux Philippines...