lundi 18 juillet 2016

Akva Park! et autres péripéties

Druskininkai – Merkiné
48 km

Une surprise au menu ce matin, nous laissons la tente et nos bagages au camping, nous rendons au centre ville de Druskininkai pour une séance de deux heures d'akvapark : parc aquatique indoor avec 8 toboggans et plusieurs piscines! Les filles montent une vingtaine de fois les 4 étages vers les départs de toboggans les plus hauts, avec ou sans bouées, c'est très amusant !

Nous comparons aux deux aquaparcs que nous avions fréquentés l'an dernier en Estonie et Lettonie, ça se vaut au niveau des sensations, même si les toboggans les plus impressionnants sont interdits aux moins de 13 ans, ce qui déçoit Titouane et Amielle. Fantine apprécie l'espace enfant avec des jeux à sa mesure, elle fait une fois le toboggan réservé au 3 – 12 ans, mais « il fait trop peur, on a de l'eau qui vient dans les yeux ! » Nous passons quelques minutes au jacuzzi, et puis c'est déjà l'heure de sortir, nous nous dépêchons pour ne pas payer un supplément !

Quelques minutes plus tard, Fabrice va au supermarché pour acheter quelques compléments pour le déjeuner tandis que Céline et les filles sont devant une « boulangerie » ; malgré son nom, c'est plutôt une pâtisserie, il n'y a pas de pain à vendre. Du coup, après avoir acheté quelques gâteaux, Céline laisse quelques minutes les filles avec les vélos et part dire à Fabrice qu'il faut qu'il achète du pain à la supérette. En revenant, Amielle dit « il y avait une dame qui avait la même banane que nous ?! » Zut, il s'agit de notre banane, est-elle tombé pendant la course de Céline, ou bien la dame l'a-t-elle volée sur notre vélo ? Nous ne saurons jamais. Nous sillonons la ville pour retrouver cette dame, cheveux blancs au carré, pantalon noire et T-shirt ample blanc sans succès. La police ne retrouvera pas non plus sa trace sur les caméras de surveillance... Bref, une carte bleue et un peu d'argent de dérobé.

Opposition faite à la carte, dépôt de plainte à la police, pique-nique, et nous voici de nouveau sur les routes de campagne lituanienne au cœur du parc national. Nous apercevons un aigle dans le ciel, puis un lièvre traverse la route à vive allure. Nous arrivons en fin d'après-midi à Merkiné, il est 21h, le temps de planter la tente, manger un bon plat de pâtes et il fait nuit pour dormir après une journée riches en émotions !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire