lundi 1 août 2016

Longue dune

Pervalka – Klaipeda
50km

Aujourd'hui notre itinéraire doit traverser la seconde partie de la piste cyclable qui longe la presqu'île de Neringa pour atteindre le port au nord, depuis lequel nous prendrons le ferry pour rejoindre Klaipeda, 3ème ville du pays. Il a beaucoup plun cette nuit, et ça continue ce matin. Nous petit déjeunons dans notre spacieux tipi, quelques partie de Uno pour attendre la fin de la pluie, et nous plions notre campement. Le pied de Titouane va mieux, elle est prête à pédaler avec autant d'enthousiasme !

Nous allons d'abord voir la mer baltique car depuis que nous sommes sur la presqu'île, nous avons pédalé côté lagune, et il faut traverser une dune pour y aller. Nous arrivons sur la plage, très sauvage (50 kms de long, ça laisse de la place!). La dune est recouverte de jolies roses sauvages au parfum très fort ! Le soleil est revenu, nous prenons quelques galets, pensant que cela peut être de l'ambre.
Puis c'est parti pour une quinzaine de kms qui nous mènent à Juodkrante, petit village animé, disposant de plusieurs restos.

Dans la campagne, nous ne trouvions pas même un café. Ici, il y a le choix ! Comme le temps est instable, et que les filles ont repéré dans notre guide, une bonne adresse, nous déjeunons dans un resto très chouette, des spécialités lituaniennes : pain grillé à l'huile et au fromage, boulette panée au porc et à la purée, gratin de lentilles au légumes, on se régale ! Puis il faut repartir, l'étape est longue jusqu'au port. Malgré tout cela passe vite : la piste cyclable goudronnée est très confortable et nous avons de longues discussions avec les filles. Elles interrogent Céline sur ce qu'elle faisait pendant ses vacances quand elle avait leur âge et demande de leur raconter des anecdotes. Elles-mêmes racontent leurs histoires de copines.

Avant d'arriver au port, un des deux warm showers contactés pour ce soir nous appelle : il a déjà des invités biélorusses chez lui donc ne peut nous recevoir, mais il est vraiment surpris d'apprendre ce que nous faisons et a vraiment envie de nous aider à trouver un logement pour ce soir. Il va nous rappeler ensuite. Cela nous arrange bien car il est déjà 20h30 ! Il nous propose de dormir dans un appartement vide, donc sans lit et sans électricité, mais en plein centre.

Arrivé au Port, nous sautons dans le ferry qui semblait nous attendre ! La lumière est magnifique à cette heure ci. La vue sur Klaipeda est très jolie, avec notamment un immeuble moderne en forme de K. Il y a une manifestation rassemblant de jolis bâteaux à voile. Un énorme bateau de croisière (le Serenade of the seas) quitte le port attirant la curiosité de nombreux badauds.

La traversée est très rapide. Notre appartement se situe à moins d'un km du port. Youpi ! Gvedas nous accueille très gentiment. Il est très beau dit Titouane. C'est vrai dit Céline. De plus, il mentionne qu'il accueille souvent des hommes et très rarement des femmes cyclistes, et encore moins des familles. Il est très surpris et nous trouvent très courageux. Nous sommes dans un immeuble moderne dont la construction a débuté avant la crise, puis le promoeur a fait faillite, donc n'a pas pu terminer les appartements. Au dernier étage se situent les bureaux de la compagnie de Gvedas (nettoyage). En dessous que des locaux vides et inachevés.

Gvidas a acheté deux appartements ici, dont il nous laisse les clés. L'un d'entre eux à une vue superbe sur une rue piétone. L'autre dispose d'une table de ping pong. Il n'y a rien, pas même les cloisons ! Mais ça nous convient parfaitement. Surtout la table de ping pong qui enchante les filles, alors qu'elles viennent de pédaler plus de 50 kms et qu'il est déjà plus de 21h...

Par contre l'idée de visiter le centre ville les enchante beaucoup moins. Au bout de quelques mètres, Elles ressentent déjà la fatigue. Nous écourtons la visite et mangeons une pizza avant de remonter dans « nos appartements » !













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire