mardi 2 août 2016

Petite souris miraculeuse


Klaipeda – Palanga
36 km

Régime d'averses ce matin, nous passons entre les gouttes pour visiter la ville. La partie ancienne est sympa : maisons en bois, ruelles pavées et nombreux cafés. Nous nous arrêtons à l'un d'entre eux dit « café restaurant français », pour boire un café, qui est bien sûr plus cher qu'ailleurs !

Chacun parle à l'oreille de la « petite souris miraculeuse », il s'agit d'un statue à l'angle de deux rues, à qui l'on peut confier des vœux qui se réaliseront grâce à elle. Puis nous retournons récupérer nos bagages dans notre appartement avant de quitter la ville par la véloroute n°10. Assez rapidement nous sommes dans une forêts de pins, la piste cyclable est agréable. A mi-chemin, des militaires sont en exercice, deux se positionnent pour surveiller la piste tandis que les autres traversent.

Puis nous arrivons Karkle Beach où nous avons rendez-vous avec nos amis de Vilnius, Laima et ses deux fils. Le rendez-vous était sur la plage, mais la plage est longue et nous nous promenons plusieurs centaines de mètres au bord de l'eau, les filles en profitant pour chercher de l'ambre, avant de les retrouver. Cela nous fait bien plaisir de les revoir, nous racontons nos aventures à Laima tandis que les enfants jouent dans l'eau, dans les vagues, dans le sable... Ils communiquent par quelques mots d'anglais et beaucoup par gestes.

Les heures défilent, les journées sont tellement longues en cette saison en Lituanie, que nous ne prenons jamais garde à l'heure. En fin d'après-midi, nous quittons nos amis et parcourons la quinzaine de kilomètres nous séparant de Palanga. Palanga, c'est LA grande station balnéaire du pays. Nous nous arrêtons pour situer les campings sur notre carte quand un monsieur stoppe à côté de nous, il pédale sur un vélo pliant « Bike friday », la même marque américaine que celui de Céline. Il est australien, sa femme lituanienne déboule aussi sur un bike friday. Ils vont à un concert de musique classique, mais nous avons le temps d'échanger sur nos vélos.

Nous nous rendons compte que les campings sont éloignés du centre et il est déjà 21h. Alors nous cherchons un hôtel, plusieurs sont complets, il va falloir pédaler encore quelques kilomètres pour aller au camping... Dernière tentative, ouf, une chambre de libre, c'est un hôtel qui fait aussi club de tennis ! Tout est décoré sur le thème du tennis et de nombreux courts entourent l'hôtel.

Pas le temps de nous doucher, on nous a dit qu'il ne fallait pas manquer le coucher de soleil à 22h, nous marchons d'un bon pas jusqu'à la jetée. En effet, c'est très beau, très coloré, il y a de nombreux bancs disposés comme une tribune orientée juste pour admirer le coucher de soleil ! Maintenant il faut choisir un resto, la plupart sert jusqu'à minuit. Nous entrons dans un premier sélectionné par Titouane, c'est très cher ! Nous ressortons au désespoir des filles, nous entrons dans un deuxième, la moitié de la carte n'est pas disponible, nous ressortons ! La troisième tentative est la bonne, resto très copieux et nourriture correcte. Nous rentrons tranquillement dans la douceur de la nuit de Palanga et ses rues animées.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire