lundi 26 décembre 2016

Chocolats chauds

Terralba – Arbus
33km

Pour le petit déj’, à l’hôtel, on nous a donné des bons pour aller le prendre dans une pâtisserie à proximité. Elle est animée et ses vitrines sont remplies de jolis gâteaux. Nous prenons tous des chocolats chauds épais surplombés de chantilly. En accompagnement, des croissants et des beignets fourrés de nutella ; c’est très nourrissant, trop pour la plupart des enfants qui ne finissent pas. Je me « sacrifie » pour tout terminer.
 
C’est l’heure de refaire les sacoches, aujourd’hui l’étape est courte en km mais avec une grosse montée. Une dame de l’hôtel nous invite d’abord à cueillir des oranges et des citrons, nous en prenons un gros sac sur différents arbres. Puis c’est le départ, nous sommes très vite à la campagne dite du Campidano, et prenons de petites routes pour éviter la route principale où les voitures roulent vite.
 
Après une grosse vingtaine de km nous arrivons à Guspini, ville moyenne, où nous pique-niquons dans un modeste parc. Nous comprenons que le 26 décembre est aussi un jour férié : tous les magasins sont fermés, heureusement nous avons assez de restes pour déjeuner. Devant nous se dressent les montagnes. Une douzaine de km de montée au milieu des oliviers et du maquis et nous sommes à Arbus. Cette dernière, construite à flanc de montagne, n’a pas de véritable centre, il est difficile de s’y situer.

Nous allons à l’hôtel repéré par Céline, mais l’accueil y est quelconque et la chambre sans charme et chère. Nous décidons de chercher un B&B plus sympathique. Mais de nombreux sont fermés, il fait nuit quand Céline négocie un bon prix au B&B « il Quinto Moro » (le drapeau de la Sardaigne compte 4 têtes de Maures, le nom du B&B est « le cinquième maure »).

La chambre est chaleureuse, le prix raisonnable, c’est parfait. Douche, pizza, Uno et dodo. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire