vendredi 30 décembre 2016

Dentelle... en fil de moule?!

Sant ‘ Antioco – Carbonia
22 km

Amielle : « Nous nous levons pour prendre un bon petit – déjeuner avec des tartines de NUTELLA ! Puis nous visitons SANT’ANTIOCO, nous allons d’abord chez une dame qui prend les fils des moules géantes ! En fait elle prend les réserves de sa grand-mère c’est la seul dame au monde qui pratique  ce travail ! »

En effet, depuis de multiples générations, ce savoir-faire est transmis de mère ou grand-mère en fille et petite-fille : les fils issus de la bave des moules dont elles se servent pour fermer leur coquille. Cette bave sèche et fait es fils, une fois pêchés, ces fils doivent être trempés dans une potion magique (comprenant du jus de citron) pour être conservés. Ensuite, il maestro tisse les fils pour en faire des motifs comme de la dentelle. Ses œuvres sont exposées dans divers musée du tissu, et l’université de Cagliari a un programme de recherche sur ce savoir-faire.

Nous continuons notre matinée culturelle avec la visite des catacombes de la basilique. A l’origine, les puniques (temps des phéniciens) avaient creusé ces larges tombes, créant un réseau de plusieurs hectares de couloirs souterrains. Sant’Antioco, saint chrétien persécuté par les romains, s’est caché dans ce réseau souterrain. Il y est enterré. Nous bénéficions d’une visite en privée en français.

Retour à l’hébergement, nous prenons toutes les affaires et allons pique-niquer dans un grand parc à proximité du port. Il fait encore très beau, nous avons bénéficié jusqu’à présent d’une météo exceptionnelle hormis la traversée en bateau. Après cette agréable pause, nous quittons l’île ou plutôt la presqu’île puisqu’elle est rattachée à la Sardaigne par une digue.

Puis nous prenons de petites routes jusqu’à Carbonia, ville nouvelle étonnante construite dans les années 30 autour de la mine de charbon. Un peu au hasard, nous trouvons un appartement à louer pour la nuit, Céline file au marché et achète à manger pour le dîner.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire