jeudi 22 décembre 2016

Magnifique journée sur une côte sauvage sarde!

Alghero – Bosa
51km
 
Notre hôte qui travaille à la police de l’air et des frontières de l’aéroport d’Alghero nous a quitté avant 6 heures du matin ; nous ne l’avons pas entendu et avons dormi jusqu’à 9h (sauf Céline, qui a tellement dormi dans le bâteau, qu’elle n’a pu fermer l’œil cette nuit !). Tout le monde a bien récupéré de la traversée de la veille. Notre hôte nous a offert un traditionnel Panetone pour le petit déjeuner que nous apprécions trempé dans le chocolat chaud. Nous réglons les vélos, et c’est parti pour un petit tour d’Alghero, dont les ruelles sont décorées pour Noël et bien animées. Nous achetons notre pique-nique complet car ensuite jusqu’à Bosa, on nous a prévenu que la côte était sauvage et qu’on n’y trouverait rien.

La côte est sauvage et magnifique, les criques succèdent aux falaises, le ciel se dégage complètement, la Méditerranée redevenue très calme scintille au soleil. Nous pique-niquons sur l’une des rares petites plages de sable. Il fait tellement beau que nous sommes tentés par la baignade, mais l’eau est froide et nous nous contentons de tremper les pieds.

Malheureusement les journées sont courtes et nous ne pouvons nous attarder. La route s’élève et met à rude épreuve nos mollets pour notre 1ère étape. Nous sommes sur la côte ouest et assistons à un magnifique coucher de soleil derrière la mer. C’est magnifique mais cela veut dire aussi qu’il va faire nuit, nous nous équipons de gilets fluo et lumières pour les 15 derniers km en majorité en descente. La route n’est pas du tout éclairée !
 
Ça y est, nous atteignons Bosa et filons vers la vieille ville à la recherche d’un hôtel. Deux B&B sont fermés, le troisième est allumé mais la porte est fermée. A quelques mètres, dans une cave à vin voutée, des hommes boivent l’apéritif, ils téléphonent pour nous au propriétaire du B&B et nous offrent quelques verres de vin cuit du vieux vigneron présent. Il a ses vignes sur les hauteurs ; nous lui disons que son vin est très bon, il répond que c’est parce qu’il le fait avec le cœur !

C’est drôle car ils parlent italien avec l’accent corse !

Le propriétaire du B&B « Sammentu »arrive, il a aménagé quelques chambres dans une maison du XVIIème siècle. Toutes les pièces sont voutées et ont beaucoup de charme. Nous nous offrons une très belle suite parentale, c’est mérité après 51km de route et beaucoup de dénivelés. Après une bonne douche, nous pensons aller manger une pizza en ville, mais une dame qui habite et travaille dans le B&B nous propose de manger des pâtes car la meilleure pizzeria est fermée aujourd’hui. Nous acceptons la gentille invitation qui nous rend service car nous avons les jambes en coton !
 
Après le dîner, les filles remplissent leurs carnets de bord, plus personne ne songe à sortir, demain matin petit déjeuner à 8h30.














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire