lundi 2 janvier 2017

Fainè alla Sassarese

Cagliari – Sassari (en train)

Maintenant que nous avons traversé la Sardaigne du nord au sud, il faut revenir, mais nous n’avons pas assez de vacances pour terminer à la boucle à vélo. Donc ce matin, nous prenons le train, cependant, il était impossible ces deux derniers jours d’acheter les billets vélos au guichet « humain » fermés pour un problème technique… J’y vais vers 8h30 pour être sûr d’avoir des billets pour l’express et sans changement de 10h40. Aucun problème, les billets en poche plus un drapeau de la Sardaigne acheté dans une boutique de souvenirs tenus par un chinois, je rentre à l’hôtel où les enfants émergent.

A 10h40, bagages, vélos et famille sont dans le train qui secoue toujours mais bien plus moderne que celui d’il y a deux jours. Nous contemplons les paysages, notons le passage à Oristano (où nous avions fêté Noël) et jouons au Uno. Arrivés à Sassari, 2ème grande ville de l’île, en début d’après-midi, nous récupérons notre hébergement et partons visiter la cité.

La vieille ville est sympathique, à l’image des autres villes sardes que nous avons traversées : colorée, animée, comprenant plusieurs palais… Nous y flânons, dégustons la cioccolata et retournons à l’hôtel pour une petite pause avant de partir à la recherche d’un resto. Après plusieurs déconvenues (deux spaghetterias repérées sont fermées) et hésitations (entre les pro et anti pizza), nous allons dans un resto où le menu est très simple : socca nature, à la saucisse, aux oignons ou aux champignons ! ça s’appelle Faine alla sassarese ici à Sassari, et c’est un plat typique de l’hiver.

Avec un tiramisù en dessert cela fait notre repas !

PS: venant de m'apercevoir que pas tout le monde (notamment dans le sud ouest) ne connaît la socca, j'ajoute qu'il s'agit d'une sorte de crêpe épaisse à la farine de pois chiche, que l'on sert sur des morceau de papier parce que c'est plein d'huile!











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire