mercredi 22 février 2017

On passe la nuit au poste de police!

Chenggong – Dulan
35 km

un exemplaire de mahi-mahi
Fantine : « on est dans la tente. Amielle fait son cahier de bord. »

Nous avons nos habitudes pour le petit déjeuner maintenant : pain de mie grillé tartiné de chocolat, pancakes à l’omelette et aux oignons frais, tartines de beurre de cacahuètes, jus de fruit. Nous sommes prêts pour l’étape du jour. Nous commençons par visiter le port de chenggong où nous croisons un couple de français que nous avions croisé la veille sur le dragon bridge. Nous nous étions salués mais n’avions pas engagé la conversation. Elle est journaliste à France culture et prépare un reportage sur Taiwan qui devrait être diffusé le 31 mars à 17h dans le magazine de la rédaction. Elle cumule les 15 jours de reportage avec 15 autres jours de vacances à Taiwan. Ils font le tour de l’île en stop.

Un peu plus loin nous nous arrêtons à l’office du tourisme de la côte est. C’est un vaste bâtiment sur les hauteurs avec plusieurs animations et l’histoire locale. Un centre folklorique Amis (une des tribus de la région) le jouxte. Nous assistons à un concert traditionnel, le plus étonnant est une musicienne qui joue avec une sorte de flûte à nez ! Puis les musiciens nous invitent à tester les percussions en bambou.

Arrivés dans la petite ville de Dulan, nous allons… au poste de police. En effet, un espace y est aménagé pour camper, c’est gratuit, il y a des toilettes et des douches chaudes, il suffit de s’enregistrer au poste ! A Taiwan, on peut s’arrêter au poste de police pour aller aux toilettes, demander de l’eau chaude pour le thé… c’est très étonnant pour nous !

Autre surprise, à l’entrée de Dulan, nous avons vu un resto avec un drapeau sarde. Nous avons pris cela comme un signe du destin car nous étions en Sardaigne à Noël ! Bref, nous y allons pour dîner d’une excellente pizza, ça change des nouilles et du riz. Nous discutons un bon moment avec le sarde qui tient la pizzeria. Dulan est un endroit réputé pour le surf.










devant le poste de police


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire