dimanche 16 avril 2017

Nuit (très) fraîche!






Alcolea del Pinar – Maranchon

34 km

 

La nuit fut en effet très fraîche, la température a sûrement approché le zéro, seule Fantine a dormi de 21h à 9h du matin sans se réveiller à cause du froid. Nous avons dormi avec tous les vêtements que nous avions emportés. Au réveil, le soleil brille, nous allumons un petit feu pour définitivement nous réchauffer, nous y faisons griller nos tartines.

 

Nous reprenons la route pour traverser des paysages vallonnés, souvent arides, avec des villages posés sur les plus hauts plateaux. C’est très beau et dépaysant à quatre heures de route du Béarn. A Anguita, nous pique-niquons au bord d’un terrain de sport où les filles commencent un foot avec deux garçons espagnols. C’est le week-end de Pâques, et la plupart des familles espagnoles se sont retrouvées pour les très populaires vacances de la semaine sainte.

 

Le village est aussi surplombé d’une tour médiévale. L’itinéraire balisé passe par de petites routes très peu empruntées, c’est un régal d’y pédaler. La saison est la bonne aussi, les champs de blé sont verts, ce qui contraste avec les collines arides.

 

Encore quelques kilomètres pour atteindre Maranchon. Nous sommes toujours à plus de 1000 mètres d’altitude, aussi, nous passons la nuit dans une « casa rural » plutôt que sous la tente où il risque de faire encore très froid. Nous dînons de quelques tapas et bocadillos dans des bars à l’ambiance familiale.
 


 

 
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire