samedi 3 août 2019

Mirjam et Tomasz!

Ptuj – Maribor
35 km

Nous sommes dans le nord est de la Slovénie, le long de la rivière Drava, Ptuj est une petite ville, une des plus anciennes de Slovénie, au pied s'écoule tranquillement la rivière, et au-dessus, trône un château. Cela devient classique, mais ça a toujours beaucoup de charme. Nous laissons les vélos à l'appartement pour visiter la ville à pied. Le reflet des vieilles bâtisses dans la rivière est très photogénique... mais nous avons rendez-vous et nous devons redescendre du château. En effet, un jeune couple adorable de Slovènes que nous avons hébergé deux fois à Pau (la 1ère fois ils marchaient sur le chemin de Saint Jacques, la seconde ils pédalaient pour un tour d'Europe!) habite à proximité et vient à notre rencontre à vélo. C'est Mirjam et Tomasz

Les retrouvailles sont chaleureuses avec nos amis rencontrés grâce au réseau warmshower ! Nous papotons autour de bons gâteaux sur une des places de la ville. Nos amis nous apprennent qu'ils continuent leur vie simple en partant dans quelques semaines pour 6 mois sur une île anglaise pour travailler à la cueillette des narcisses, après quoi ils prendront de nouveau plusieurs semaines de vacances à vélo, à sillonner l'Europe !

Nous nous quittons certains de nous retrouver un jour quelque part en voyage et prenons la direction de Maribor, la 2ème ville du pays, en longeant la Drava. La piste cyclable est plate mais en gravier, ce qui, avec le poids des bagages, rend les quelques kilomètres assez éprouvants. Nous faisons une pause sur un complexe sportif déserté pendant l'été où je joue au volley et au foot avec les filles tandis que Céline cherche un hébergement pour la nuit. Mais les nuages s'amoncellent, nous reprenons la piste sous l'averse et aussi sous le soleil ! Un magnifique arc en ciel accompagne nos derniers kilomètres.

A Maribor en fin d'après-midi, nous mettons un peu de temps à trouver la chambre réservée par Céline. Il faut s'adresser à l'accueil d'un restaurant. Une famille devant nous se plaint, apparemment leur réservation n'a pas été prise en compte, nous sommes plus heureux quand le serveur nous présente notre chambre, très grande et doté d'une cuisine, une vraie suite dans la rue la plus animée de Maribor !

Quelle chance! Douche, promenade dans la ville et resto traditionnel excellent, voilà une journée bien remplie !










vendredi 2 août 2019

Spiltch, Splatch et Splotch!

Podcetrtek – Ptuj
50 km

Réveil à l'aqualuna, les filles font l'ouverture du parc et c'est reparti pour plusieurs heures de splitch splatch et splotch ! Après rangement de la tente et épuisement des enfants, en début d'après-midi, le temps se gâte, nous restons dans l'eau des termes à 30°C pendant l'averse avant d'aller à la douche et de remonter sur nos vélos. La pluie cesse et nous pédalons une dizaine de kilomètres sur une fort agréable piste cyclable en pleine nature, toujours serpentant au milieu des collines à proximité de la Croatie.

Quand les averses reprennent, nous approchons de Rogaska Slatina, ville thermale, nous nous réfugions dans le 1er café collé à un supermarché. Pique-nique et chocolat chaud au café, nous hésitons longuement sur la suite de la journée. Il pleut alors nous étudions les possibilités de prendre le train ou le bus pour la ville historique de Ptuj. Ça ne paraît pas pratique et finalement la météo annonce la fin de la pluie. Nous décidons de réserver une chambre à Ptuj et d'y arriver après une belle étape, quelles que soit les conditions climatiques.

La météo avait vu juste, plus de pluie malgré le ciel tourmenté, mais ça grimpe et nous atteignons Ptuj après une cinquantaine de kilomètres et plus trois heures de toboggans aquatiques qui pèsent dans les jambes ! Après le dîner dans la chambre, les filles ne veulent plus sortir et se reposent devant Mary Poppins tandis que nous allons profiter d'un festival de musique dans les ruelles médiévales de Ptuj ! Encore une journée très intense où nous avons eu de la chance avec la météo !








jeudi 1 août 2019

Tempête nocturne!

Bizeljsko – Podcetrtek
27 km

En pleine nuit, Céline et moi sommes réveillés par le tonnerre et les éclairs, les enfants continuent de dormir mais les orages se rapprochent, alors nous hésitons à quitter la tente pour nous mettre sous un abri en « dur », la terrasse proposée par la propriétaire du bar. Le danger, c'est la foudre qui pourrait venir frapper notre tente montée au milieu d'un grand jardin.

Les éclairs se multiplient, il y en a toutes les 3 ou 4 secondes et le tonnerre gronde à proximité, après plusieurs minutes d'hésitations nous décidons de déménager. Nous réveillons Amielle et Titouane qui viennent s'installer sur la terrasse tandis que Fantine, malgré le vacarme du tonnerre, dort toujours. Je la porte jusqu'à l'abri, la couche sur son tapis de sol, elle dort.

Nous sommes impressionnés par l'orage, le ciel se zèbre continuellement et le tonnerre est assourdissant, la pluie tombe dru et complète l'ambiance. Heureusement, il n'y a pas de vent et la tente ne craint rien. Puis, après quelques minutes, l'orage s'éloigne, avec Titouane et Amielle nous retournons dormir sous la tente car les moustiques nous dérangent ; Fantine et Céline restent sur la terrasse abritée.

Le lendemain, la propriétaire du bar vient à nos nouvelles, elle s'est inquiétée pour nous face à la violence de l'orage, elle ne se rend pas compte, alors qu'il fait jour, que Fantine dort toujours, sur la terrasse ! Un peu plus tard, Fantine se réveille, elle na rien entendu de l'orage, ne s'est pas rendue compte qu'elle a été déplacée vers la terrasse et son visage semble être attaqué par la varicelle à cause des piqûres de moustiques !

Nous petit-déjeunons, remercions la propriétaire pour son accueil et repartons sur les collines avec la Croatie à portée de vue. Après une quinzaine de kilomètres, nous trouvons une piste cyclable très agréable qui nous mène à Podcetrtek, village dominé par un château, accueillant des termes. C'est tentant, mais nous voulions « pousser » jusqu'à Rogaska Slatina, ville entièrement consacrée au thermalisme... 2 km plus loin, toujours sur la même commune, c'est « l'aqualuna », un camping mitoyen d'un aquaparc avec de multiples toboggans. Cette fois-ci nous cédons, je plante la tente au camping tandis que les enfants multiplient les splitch splotch et splatch !






mercredi 31 juillet 2019

Vers la frontière croate

Brezice – Bizeljsko
30km

Nous quittons notre hôte Polonais de bon matin, il part travailler, direction une boulangerie repérée sur maps me pour un petit déjeuner dans le parc au pied du château de Brezice. Sur les conseils de Pawel, nous pédalons 5 km vers des termes/aquaparc de taille plus modeste que ceux où nous envisagions d'aller, mais c'est un bon choix : plus moderne, moins cher, moins de monde, moins de toboggans aussi, mais pas de queue pour 3 heures de splitch splotch et splatch !!

C'est le Paradiso ! Nous en sortons en début d'après-midi, quelques courses au supermarché puis nous reprenons la route en nous rapprochant de la frontière croate. Nous avions repéré cet itinéraire qui était annoncé comme la « route du vin », mais il y a finalement peu de vignes dans le paysage, le ruisseau au bord duquel nous pique-niquons est boueux et ne permet pas de se baigner, c'est la campagne un peu banale, nous devenons difficiles pour les paysages !
Il fait très lourd, nous avons bien grimpé dans les collines frontalières et arrivons à Bizeljsko en hésitant à poursuivre notre route. C'est un joli village avec plusieurs cave à vin, il y a un bar qui affiche la présence d'une terrasse à l'arrière. Céline va demander à la propriétaire si on peut camper, elle dit oui sans hésiter, en fait la terrasse du bar, à l'arrière, est aussi entourée d'un très grand jardin où nous pouvons planter la tente.

La dame est très gentille, avec son mari, ils cultivent de la vigne et produisent du vin blanc bien fruité. Ici, les gens le boivent souvent rallongé d'eau minérale, il existe aussi du pétillant (on a vu sur le route une cave annonçant la production d'un champagne slovène...). Nous dégustons du vin mais aussi toujours de la bière Lasko, bien désaltérante. Nous discutons avec un français qui vient de s'installer en famille dans le village pour « changer de vie ».

La proprio nous prévient qu'il risque d'y avoir des orages, et nous propose de dormir sous la terrasse abritée si la tempête passe par là. En effet les orages sont violents mais très localisés, impossible de savoir exactement s'ils vont passer sur nos têtes ou bien à 10 km.



mardi 30 juillet 2019

Enigme du soir...

Otocek – Brezice
43 km

Encore une journée de grosse chaleur, mais l'étape qui longe toujours la rivière Krka est agréable et plutôt facile. Nous pique-niquons à Kostanevica na Krki, un village construit sur un îlot de la rivière, de 500 mètres de long, toutes les maisons sont anciennes, mais le village paraît assoupi, c'est l'heure de la sieste !

Baignade, jeux avec des totems pour les filles, nous profitons du lieu pour nous reposer. En milieu d'après-midi nous repartons le long de rivière qui se jette, au niveau de Brezice, dans la Sava que nos connaissons bien pour l'avoir parcouru quelques jours auparavant, mais aussi quelques années auparavant en Croatie et Serbie !

A la confluence, nous buvons un verre (thé glacé maison) dans un bar au bord de l'eau tandis que les filles jouent à « Ninja Warrior » (!?) sur des structures métalliques. Puis nous traversons Brezice pour atteindre le logement de notre hôte, une petite maison d'un jeune polonais qui voyage beaucoup pour son travail.

Douche et direction, à pied, la pizzeria l'Italjia où notre hôte nous raconte toutes ses expériences slovènes. Il nous pose aussi une énigme : « à la croisée d'un chemin, deux route, l'une mène en enfer, l'autre au paradis, et un jumeau, mais l'un ment toujours, l'autre dit toujours la vérité. Nous ne savons pas quel est ce jumeau et avons le droit de lui poser une seule question pour choisir notre route, laquelle ? »

… interdiction de chercher la réponse sur internet !




lundi 29 juillet 2019

De château en château le long de la paisible Krka

Zagradec – Otocec
40 km

Le ciel est toujours gris ce matin, les filles ont dormi jusqu'à 10 heures et nous quittons notre hôtel vers midi en craignant une averse qui arrive très vite. Nous nous réfugions sous un abribus pour laisser passer la pluie. Quelques minutes plus tard, la pluie cesse et ne reviendra plus de la journée !

Nous visitons le château de Zuzemberk, forteresse médiévale du village éponyme, dominant la paisible rivière Krka. Puis allons pique-niquer au parc attenant. Le soleil revient et nous reprenons nos habitudes : match de volley et baignade dans l'eau fraîche, nous nous jetons dans l'eau à l'aide d'un trapèze suspendu à un arbre !

Nous repartons vers 17h, c'est une bonne heure pour pédaler, mais arrivons un peu tard à Novo Mesto pour visiter cette ville annoncée comme très belle. Nous n'y faisons que quelques courses avant de rejoindre quelques kilomètres en aval, le château d'Otocek, sur une île au milieu de la rivière, relié par deux ponts en bois.

Un camping se situe rive droite, Céline avait téléphoné dans l'après-midi pour connaître les prix, mais surprise, le camping est fermé. Un autre camping à 20 km de là a repris le numéro de téléphone de celui-ci. Ce n'est pas grave, nous plantons la tente pour du camping « semi sauvage », au bord de l'eau où des dizaines de cygnes se promènent.









dimanche 28 juillet 2019

Forêt, rivière et grotte Krka

Ljubljana – Zagradec
52 km

Après notre 1er jour sans vélo la veille, aujourd'hui c'est notre 1er jour de pluie. Nous quittons nos hôtes, puis Ljubljana, sous la pluie, vers l'est, c'est vrai que c'est une petite capitale, nous sommes dans la campagne après 5 ou 6 km ! Ça grimpe, il ne pleut pas très fort, mais continuellement. Vers 13h, nous repérons une pizzéria avec four à bois, c'est parfait pour manger et se sécher. Nous prenons notre temps espérant une éclaircie qui ne viendra pas.

Toujours quelques gouttes mais pas de fortes averses pour traverser la splendide forêt qui nous mène jusqu'à la grotte de Krka. Pendant les km de traversée de la forêt, les filles scrutent en vain entre les arbres pour apercevoir un ours, ce sera peut-être pour une prochaine fois ?!

Nous visitons la grotte où l'eau jaillit à 8° pour devenir la rivière Krka que nous allons suivre quelques jours. Il y a de nombreuses grottes en Slovénie parfois de plusieurs dizaines de kilomètres de long. Ici c'est une petite grotte de 200 mètres, où vit un petit animal préhistorique, sorte de lézard avec des pattes à 5 doigts, mais très difficile à apercevoir.

Nus ressortons de la grotte et pédalons le long de la rivière, sur un chouette itinéraire de chemin, jusqu'à l'hôtel où nous profitons d'un petit appartement pour la nuit !




samedi 27 juillet 2019

Ljubjana, la suite

Ljubjana

Nous prenons le petit déj' en commun avec les trois enfants de nos hôtes qui sont aussi musiciens : piano, flûte à bec, trombone et violon, ils nous jouent quelques morceaux, ils sont doués ! Nous partons pour une journée de visite de la capitale, c'est notre 1ère journée sans vélo de nos vacances... mais nous allons faire plusieurs kilomètres à pieds.

1ère étape, l'hôtel de ville, où, à 11 heures précises, des musiciens jouent de la trompette « traditionnelle »en costume d'époque, depuis le balcon principal : sympa comme accueil ! Puis nous prenons le funiculaire pour accéder au château perché sur la colline dominant Ljubljana .

Visite des zones accessibles gratuitement (dont la prison) et nous redescendons à pieds en profitant du panorama sur la ville. Direction le marché pour faire le plein de fruits pour le pique-nique. Ce matin, il y a aussi un boulanger et quelques maraîchers bio. Nous déjeunons le long de la rivière comme la veille.

Nous sortons de la vieille ville pour visiter la ville moderne : de grandes avenues, de grands magasins (nous achetons 2 tshirts de sport à Titouane et Amielle ainsi qu'une casquette NY dont la mode consiste à garder l'étiquette ronde et argentée sur le dessus!) Direction le parc de Tivoli pour une pause, en chemin, la place de la révolution, de style soviétique, les ambassades des Etats-Unis, de l'Allemagne et de la Russie, jolies maisons du XIXème.

Retour au centre historique en navette électrique gratuite que nous avons appelée 10 mn auparavant, un dernier tour en ville, quelques courses au supermarché et nous rentrons cuisiner pour le dîner avec nos hôtes. Boris et ses enfants sont très sympas, nous voyons très peu sa femme, très occupée. Céline a cuisiné son gâteau au chocolat fétiche.