samedi 14 août 2021

Fête du sport à Lipno nad Vltavou

Vresna – Rozmberk nad Vltavou

35 km

Le matin après quelques tours de pédales, nous passons par Frymburk où les serveurs doivent traverser la piste cyclable pour servir leurs clients sur les terrasses bordant le lac, c'est risqué ; il y a beaucoup de cyclistes qui profitent d'une multitude de parcours possibles autour du lac, de traversiers pour changer de rives et de bar-café dans chaque hameau.

Un peu plus loin, nous atteignons Lipno dont le barrage a créé ce lac artificiel gonflé par les eaux de la rivière Vltava. C'est jour de fête à Lipno, nous assistons à des courses de dragon-boat, les filles s'essaient à quelques ateliers et nous complétons notre déjeuner par un énorme cornet de frites.

Lipno, ça fait un peu parc d'attractions, beaucoup de touristes tchèques, en temps normal il doit y avoir aussi beaucoup d'autrichiens et d'allemands. La frontière des 3 pays est toute proche. L'hiver, on y skie, l'été on y dévale les pistes à VTT. Nous prenons un télésiège qui nous monte au pied d'une tour d'observation. La tour fait 40 mètres de haut, elle dépasse les plus hauts sapins pour offrir une vue panoramique sur la région. On descend de la tour, en toboggan !

Nous remontons sur nos vélos, passons le barrage de lipno et retrouvons la rivière Vltava dans son cadre naturel magnifique. Quelques grimpettes plus loin, nous atteignons le village de Rozmberk, qui, comme beaucoup, est dominé par un imposant château dominant la courbe de la rivière. Nous plantons la tente au minikemp, un petit camping de kayakistes.

















Château de Rozmberk


 

vendredi 13 août 2021

Lac du barrage de Lipno

Nova Pec – Vresna

39 km

Nous rencontrons trois jeunes allemands cyclotouristes, arrivés tardivement au camping, avec lesquels nous échangeons quelques mots sur nos voyages. On profite de la plage avant de décamper (volley et baignade). A côté de notre tipi, une famille tchèque avec une petite fille de 2 ans s'est installée. Elle joue avec Amielle et Fantine.

L'étape sera facile, nous longeons la rivière Vltava le long du lac du barrage de Lipno. La piste cyclable est très roulante et les paysages du lac bordé de forêt très jolis. Il y a de nombreux touristes tchèques. Nous nous arrêtons pour un pique nique en bord de lac, à Cerna v Posumavi, proche du terrain de beach volley. Il fait beau et chaud! On se sent vraiment en vacances!










Sur le lac, il y a des planchistes et de jolis bateaux. Alors que Fabrice nous avait promis plus aucune montées, la piste quitte le bord du lac pour faire un petit crochet dans la forêt avec une belle montée...Nous arrivons tardivement au camping de Vresna en bord de lac. La piste cyclable le traverse. Il y a plusieurs petits chalets en bois et de nombreuses tentes et caravanes. L'espace est très réduit entre le lac et la piste, le camping est tout en longueur. La dame de l'accueil est très gentille et à titre exceptionnel, elle nous propose un emplacement last minute juste au bord du lac, avec une table dispo d'une caravane non occupée. C'est parfait! Le coucher de soleil avec les canards et les cygnes est splendide! Il y a un nuage qui a la forme de la France sur l'horizon! Nous dinons devant ce beau paysage.

 

jeudi 12 août 2021

le long de la Vltava

Horni Vltavice – Nova Pec

32 km

La nuit fût très fraiche. Sans doute dû au fait que nous ayons dormi proche de la rivière, mais aussi car nous sommes à environ 900 mètres d'altitude. Avant de partir en voyage, j'ai fait l'acquisition d'un nouveau sac de couchage tout blanc, extrêmement chaud.

Petit feedback de ce sac acheté chez Arklight : Il s'agit du modèle Eco Lamina – 5 degrés. Il est éco responsable, car non teinté, fabriqué avec des déchets recyclés en plastique.

Les points positifs par rapport à nos millet Baïkal 750 : Plus spacieux, plus chaud, "moelleux" (j'ai l'impression de dormir dans un nuage), la fermeture s'enlève jusqu'au pied pour le mettre en couette si on a trop chaud, il est relativement léger (1 kilo). Les points négatifs : il est plus encombrant en volume que le Millet. Je l'ai acheté pour le tester, avant de décider de remplacer tous les millets par celui-ci. Je ne pensais pas qu'on allait avoir si froid en Tchéquie...

Nos millets étaient bien au départ, même si la température confort allait uniquement jusqu'à 5 degrés, mais à force des utilisations, lavages et compressions dans nos sacoches, la fibre synthétique n'est plus du tout isolante. Et tout le monde à froid, alors qu'ils.elles dorment tout habillés avec polaires, double legin, double chaussettes et double tee shirt, et même avec des températures de 10 degrés. Sauf moi qui suit "obligée " de dormir en tee shirt, et Fantine, qui, depuis toujours, dégage une chaleur corporelle énorme. C'est une véritable bouillotte.

Pendant la nuit, chacun.e a sa technique pour se réchauffer. Fabrice se colle contre Fantine, Amielle ferme le cordon de la capuche du sac de couchage et respire à l'intérieur pour dégager de la chaleur. Titouane me réveille en me disant qu'elle a froid. Cette nuit je lui ai donné mon sac, qu'elle a partagé avec Amielle.

Je (Céline) me réveille comme hier, aux alentours de 5 heures. Je me plonge dans un des livres de Titouane et Amielle sur la liseuse en attendant 7h30, heure d'ouverture de la "coop" du village.

7h25, je suis devant la porte, avec d'autres autochtones à attendre l'ouverture. Nous dégustons notre petit déj au soleil, les températures remontent vite. Les filles nous informent que c'est la DERNIERE fois qu'elles dormiront sous la tente!!Nous prenons notre temps, en effet, les deux étapes dernières étaient assez dures, avec des dénivelés de 600 mètres en moyenne. Et des nuits courtes et agitées à cause du froid.

Puis nous partons pour "soit disant" que de la descente, mais il y a malgré tout quelques petites montées, nous quittons le parc de la Sumava, les forêts sont moins dense. Nous longeons la rivière et faisons halte sur une petite plage pour un pique nique.

Nous traversons de jolis petits hameaux avec des maisons en bois aux fenêtres fleuries par des géraniums, cela rappelle l'Autriche. Nous sommes proche de la frontière avec ce pays et avec l'Allemagne. Pause glace, limonade, café. Cette étape a remis d' aplomb les filles par rapport aux précédentes.

Nous arrivons à Nova Pec, au bord du lac dans une un resto / plage qui fait aussi "mini camping". Baignade pour Fabrice, lecture pour les filles, et resto avec spécialités de poissons : Carpe panée et truites. Miam!





mercredi 11 août 2021

Etape de montagne

Srni – Horni Vltavice

42 km

Hier, le gérant du bistro attenant la pension nous avait demandé d'enlever la tente "tôt". Les propriétaires de la pension devaient arriver vers 6h30 pour le petit déj des clients. A 4 heures, j'étais déjà réveillée. Impossible de me rendormir... J'ai entendu les cloches sonner tous les quarts d'heures jusqu'à 6 heures, où je suis sortie de la tente pour écrire des articles du blog sur les tables. Je suis allée me présenter à la pension en expliquant que nous attendons que les enfants se réveillent pour plier la tente.

A 7h30, je vais à la coop du village faire les courses du petit déj. Je reviens et malgré le profond sommeil de chacun nous décidons de procéder au réveil et au pliage de la tente (il fait très froid et les filles dorment mieux le matin quand le soleil réchauffe un peu la tente. Le soleil se lève très tôt ici).

C'est dur, mais nous avions promis au gérant de partir tôt. 8H30, tout est plié et nous partons prendre notre petit déj sur la place centrale du village, sur des tables de pique nique. Cela ne plaît pas trop à Amielle qui s'est levée du mauvais pied. Quelques coups de pédales afin de se changer en tenue de cycliste dans la forêt, et c'est parti pour 14 kms de montée. C'est dur pour tout le monde, mais surtout pour les filles qui accumulent la fatigue des étapes précédentes et des mauvaises nuits. Sur un coup de colère, l'une d'entre elles réclament "des vacances normales, à passer des heures devant NETFLIX"!Pour apaiser l'ambiance, nous trouvons un super coin pique nique à Modrava, petite station de ski l'hiver et de rando l'été. Nous trouvons un super endroit le long de la rivière, où Fabrice et moi nous baignons. L'eau est couleur "rouille" car elle traverse des forêts de sapins qui acidifient le sol, composé de fer. Ça me rappelle la Leyre dans le parc naturelle régional des Landes de Gascogne! Il y a des petits cailloux ressemblant à des pépites d'or. Les sapins sont très majestueux.Après le pique nique, ça descend et cela nous permet de retrouver la bonne humeur pour tous! Nous arrivons assez tardivement au camping, le long de la rivière. Plus aucune denrées alimentaires dans nos sacoches malheureusement. Nous commandons au bistrot du camping plusieurs portions de frites surgelées et un nuggets de fromage. Ça fera notre affaire.La nuit va être fraiche de nouveau...







mardi 10 août 2021

La montagne, ça nous gagne!

 

Zelezna ruda- Srni

35 km


Nous avons bien dormis dans notre petite cabane en bois, au chaud! Une des fenêtres donne sur la rivière, et malgré l'étroitesse du lieu, on trouve cela très agréable. Amielle notera dans son cahier en points positifs le wifi dans la cabane.

Le camping est fréquenté par de nombreux randonneurs et cyclistes. Mais pour la plupart qui séjournent plusieurs jours au même endroits et arrivent en voiture, ils doivent avoir de grosses couverture.

Nous partons pour une belle étape à travers le parc national de la SUMAVA, c'est très beau, on se sent "vraiment à la montagne", l'air et frais, nous traversons de très belles forêts avec des sapins immenses. C'est vraiment très joli, mais ça grimpe beaucoup. Nous sommes à environ 1000 mètres d'altitude. Titouane nous fait remarquer que c'est étrange pour nous, car on est en voyage à vélo,mais dans une atmosphère plutôt randonnée.

Nous faisons une halte pique nique à Prasily, où de nombreux randonneurs et cyclistes sont attablés aux auberges. De notre côté ce sera le traditionnel pique nique, sauf que nos sacoches sont vides et qu'il n'y a qu'une toute petite "POTRAVINY" (épicerie). Au menu : sandwich au kiri ou à l'édam. Pas de concombre ni tomate...

Nous croisons à de multiples reprises des coins à myrtilles et framboises. En fin d'étape, nous en repérons un extrêmement bien garni. Grosse pause our Fabrice qui se plonge dans son roman pendant que les filles et moi faisons une rasia sur les framboises : Un tuperware de boîte de glace plus une bouteille de soda plus une gourde pleine!












lundi 9 août 2021

Notre point culminant : 982 mètres d'altitude

 

Nyrsko – Zelezna Ruda

27 km


Départ tardif, les filles profitent de la piscine avec quelques toboggan tandis que je fais quelques courses pour le pique nique. L'étape du jour est une des plus difficile de notre périple 700 mètres de dénivelé sur 27 kms. Le point culminant est le col de Spicacke Sedlo à 982 mètres. Il fait frisquet, mais nous sommes fiers d'avoir grimpé jusqu'ici. De temps en temps nous sommes doublés par des vélos électriques qui filent tout allure. Avec notre chargement nous allons lentement, mais nous avançons sûrement. Nous sommes récompensés par les superbes paysages de montagne que nous traversons. Les pistes cyclables sont pour la plupart en site propre, goudronnées ou non, mais super bien balisées.

En pleine campagne nous croisons une "boîte à don", les gens peuvent y déposer des objets dont ils veulent se débarasser et cela peut être récupéré par n'importe qui! Nous en avons installé une de ce type à Billère.

Nous arrivons épuisés au camping de Zelezna Ruda, autour de 800 m d’altitude. Nous choisissons de dormir dans une petite hutte pour ne pas avoir froid! Un bon plat de pâte au chaud à l'intérieur, assis sur nos lits superposés et tout le monde s'endort très vite!