Hiroshima, nous voilà!

Onomichi (Virée à Hiroshima)
0 km

Ce matin, nous essayons de résoudre notre problème d’envoi des tandems à Tokyo en appelant quelques compagnies de transport, mais les délais sont trop serrés du fait de la golden week et des ponts avec les jours feriés. Tant pis, nous partirons avec nos tandems en train à Tokyo. Ce qui nous embête le plus, c’est qu’ils sont déjà démontés et bien rangés dans les grandes boîtes en cartons, et du coup, beaucoup moins facilement transportables que si on pouvait pédaler avec jusqu’à la gare. Par ailleurs, maintenant qu’ils sont emballés dans les cartons, ils sont beaucoup plus encombrants qu’emballés dans nos sacs poubelles. Or dans le shinkansen, l’espace pour les vélos est ultra limité. Cela nous tracasse un peu : on ne sait pas comment nous allons aller à la gare demain matin avec nos boites à vélo, et on ne sait pas si on va pouvoir rentrer dans le shinkansen avec. On ne sait pas non plus comment on va faire une fois arrivés à la gare centrale de Tokyo avec tous ces bagages pour les faire envoyer à l’aéroport (impossible de se ballader avec tout ça dans le métro!). Nous décidons de mettre ces interrogations de côté pour aller profiter de notre visite à Hiroshima aujourd’hui.

Nous laissons toutes nos affaires chez nos hôtes et partons en train visiter la ville. Dans le train, nous discutons avec un jeune coupe avec un nouveau né à côté duquel les filles se sont assises. Ils sont très gentils et la jeune maman nous raconte que son grand père est une des rares personnes encore en vie ayant survécu à la bombe atomique. Elle nous explique (en utilisant le traducteur “google” sur son téléphone) que son grand père a encore des débris de verre dans son corps dû à l’explosion. Nous sommes très émus par son récit. Elle dessine le visage de Titouane en style “mangas”!

En arrivant à Hiroshima, nous apprenons qu’il y a une grande fête dans la ville : le “flower festival”! Quelle chance, la rue centrale qui mène au mémorial est pleine de monde. Tout le long, il y a des scènes avec des représentations artistiques (concerts, spectacles de danses) et des stands de nourriture ou de jeux. Nous déambulons parmis la foule et profitons des spectacles. Toute cette ambiance festive contraste avec l’histoire de la bombe atomique que nous allons découvrir au mémorial.
Il y a beaucoup de monde, donc la visite de l’intérieur du musée est un peu décevante : on piétine, sans povoir lire ou voir tous les supports... Toutefois, c’est très émouvant, tant pour nous que pour les filles, de voir les photos, une reconstition de l’explosion et d’entendre des témoignages.
Puis nous nous balladons dans les jardins, où nous voyons le dôme, ruine d’un bâtiment détruit par la bombe atomique et laissé tel quel. Il y a aussi le monument de la petite fille morte d’une leucémie  quelques temps après l’explosion, qui s’était lancé le pari de faire 1000 colombes en origami mais qui est décédé avant d’y arriver. Ces camarades de classes ont continué son oeuvre, puis ce sont d’autres élèves du monde entier, qui, touchés par cette histoire, ont décidé de faire des milliers d’autres colombes. Elles sont toutes exposées dans des vitrines, autour d’une statue de cette jeune fille. En CE2, la classe de Titouane avait également envoyé ses colombes à Hiroshima, mais vue la quantité, nous n’avons pas pu les reconnaître aujourd’hui!
Les gens prient devant la statue. C’est très émouvant.

Avant de rentrer, nous reprenons la grande rue animée pour profiter de l’atmosphère festive, histoire de nous remettre de nos émotions. Un petit resto de nouilles avant de prendre le train, et nous arrivons vers 21h30 chez nos hôtes.

Le mari de Gisela appelle un ami pour qu’il puisse nous conduire jusqu’à la gare demain matin avec nos cartons vélos. Voilà déjà un de nos problèmes reglés. Nous verrons si on nous laisse rentrer dans le train, puis dans le TGV ensuite.
Nous mettons du temps à nous endormir, un peu anxieux pour demain...



Devant le musée du memorial

Le dôme le jour de l'explosion



Le dôme aujourd'hui
Le livre d'or du musée

Les jardins du memorial


Le mémorial de la bombe atomique

La statue de la jeune fille aux colombes
On n'a pas trouvé la colombe de Titouane!