dimanche 14 avril 2019

Encore des mandus! (ravioli)

Yangpyeong – Yeoju
30 km

Nuit fraîche, c'est sûrement descendu à 3 ou 4°C, mais nous sommes bien couverts et les filles dorment d'un trait une dizaine d'heures. Les coréens avaient prédit de la pluie, nous avons un abri à côté de la tente où nous plions les affaires. Nous attendons la fin de la pluie fine en regardant 2 épisodes de « Jeanne et Serge »...

L'aménagement du fleuve est un prétexte à toute sorte de décoration : un ancien wagon, des poteries, des fleurs... et la vitesse du vélo permet de profiter de tout cela en ralentissant simplement. Il fait froid et Titouane n'a pas de gants, nous nous arrêtons pour en acheter une paire de luxe, puis déjeunons dans un « convenient store » avec l'aide d'un client pour choisir nos plats à réchauffer.

L'itinéraire passe à côté de ponts et barrages qui ont chacun une particularité : une piste rouge, des ascenseurs en forme d’œufs de héron... petit à petit, tous les ouvrages de la transition industrielle du pays intègrent le paysage, racontent l'histoire du pays et sont aménagés pour favoriser de nouveaux usages récréatifs autour.

Encore quelques kilomètres et nous atteignons Yeoju, ville moyenne entourée de collines. Après cette fraîche journée, Céline rêve de sources d'eau chaude que nous savons nombreuses en Corée. Elle nous emmène voir ce que mapsme appelle un sauna, je doute qu'il s'agisse de sources naturelles en plein centre urbain et c'est en fait un institut de beauté. La déception est de courte durée, à quelques centaines de mètres un motel au bord du fleuve nous propose une très spacieuse chambre pour un prix raisonnable (45 000 wons). La seule surprise c'est qu'elle n'a pas de lit ! Mais des matelas très fins posés au sol.

Une bonne douche, et nous allons dans un restaurant à proximité, c'est dimanche soir, la ville est très calme et nous sommes heureux de déguster de délicieux raviolis sautés (à la chinoise) et vapeur, ainsi que du riz aux légumes et à la sauce aux haricots rouges.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires, nous répondrons dès que possible